PARTAGER

Le président de la fédération départementale du Pds de Thiès, Mouhamadou Lamine Massaly, a rejoint la coalition qui porte la candidature de Me Madické Niang. Il l’a officialisé hier au cours d’un point de presse devant ses militants. Selon le libéral, c’est la première fois que son parti, le Pds, présent dans toutes les élections à la magistrature suprême depuis 1978, se retrouve sans candidat en lice. Cette posture inédite dans l’histoire de la formation libérale, a-t-il déploré, «est la résultante d’un trésor de procédures anticonstitutionnelles déployées par ce régime dictatorial et revanchard pour invalider injustement la candidature de Karim Meïssa Wade». Paraphrasant son leader Abdoulaye Wade, Mamadou Lamine Massaly a affirmé : «Un homme politique sera un homme accompli, le jour où il aura compris, avant tout le monde, la direction de la marche de l’histoire à suivre et aura habillement réussi à y embarquer avec ses ambitions», et annoncé que la Fédération départementale du Pds qu’il dirige «a pris ses responsabilités, en soutenant la candidature de Me Madické Niang, à l’élection Présidentielle de février 2019». Car, il reste convaincu que «Me Niang a le profil de l’emploi. Il est une alternative à envisager avec objectivité, sans préjugé ni émotivité». Aussi, poursuit-il, «sa connaissance du milieu maraboutique, ses liens privilégiés avec les différentes confréries et confessions religieuses du pays font de Me Madické Niang un homme politique respecté et crédible».
Pour preuve, indique-t-il, «s’il a réussi à défricher sa voie sans tambour ni trompette au point de réussir le cap fatidique du parrainage, c’est la preuve qu’il est loin d’être un manchot en politique. Et aujourd’hui, nombre de militants et de citoyens sénégalais déboussolés par l’exil de Karim Wade et l’invalidation de sa candidature ont naturellement trouvé en Madické Niang une alternative crédible au régime évanescent de Macky Sall». Fort de cela, «la Fédération Pds du département de Thiès a décidé de lui apporter un soutien financier de 5 millions de F Cfa pour lui permettre de mener à bien sa campagne électorale». Et Mouhamadou Lamine Massaly a ajouté que «la bataille de Thiès aura lieu. Et notre premier challenge, qui va mener notre candidat au pouvoir, c’est de gagner largement le département de Thiès pour prouver à notre leader Me Wade que notre choix est judicieux». Dans la même lancée, il appelle ses camarades du pds à faire bloc autour de Madické Niang pour l’intérêt du pays mais aussi et surtout de «venger le père dont le nom et l’œuvre ont été salis par le régime de Macky Sall», qu’il accuse d’ailleurs d’avoir «gaspillé en 7 ans 21 mille milliards de F Cfa sans résoudre un seul problème». Dans son speech, le leader libéral d’estimer que personne ne peut douter de sa loyauté vis-à-vis de sa formation politique, le Pds. «J’ai fait preuve de dynamisme, d’abnégation et de loyauté envers Me Wade et envers le parti. J’ai payé au prix fort cet engagement politique et cette fidélité. J’ai souffert dans ma chair des multiples arrestations du régime en place, des harcèlements, des privations de toutes sortes. Ma maison que j’ai construite au prix de mille et un sacrifices a été rasée. J’ai été injustement poursuivi et mis en prison.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here