PARTAGER

En 2019, le Président Macky Sall aura Idrissa Seck comme adversaire au second tour de l’élection présidentielle. C’est la forte conviction exprimée par les militants de Rewmi de la France. Dans un communiqué, Khalifa Gassama et compagnie ont assuré avoir «la très grande certitude de conduire Idrissa Seck au deuxième tour pour enfin l’installer au Palais, car il est de plus en plus impossible que Macky Sall puisse gagner les élections au premier tour». Alors, pour concrétiser cette volonté si chère aux Rewmistes, la section France a tenu un séminaire articulé autour de 4 thèmes. Il s’agit du dispositif de financement de la campagne 2019, les pistes de réorganisation ou de réaménagement du parti, les nouvelles stratégies de massification, la communication politique pour 2019. «Ces travaux en cours de rédaction définitive seront accessibles très prochainement sous forme de feuille de route pour les Rewmistes», précise le communiqué.
A l’occasion de la rencontre, selon le document, Rewmi France a enregistré de nouveaux adhérents dont certains venus des provinces. Invité à ladite rencontre, le vice-président du parti a partagé avec ses camarades quelques détails de la tournée de leur leader effectuée ces derniers jours à l’intérieur du pays. «Cela s’inscrit dans un programme de grande ampleur à grand rythme dans toutes les zones du pays. Malgré les obstacles, on nous verra partout et plus rien ne nous arrêtera», a déclaré Déthié Fall. Le député élu sous la bannière de Manko taxawu senegaal (Mts) s’est également prononcé sur la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall en mettant l’accent sur les «dérives juridico-politiques du Président Macky Sall et ses députés téléguidés par un pouvoir au service d’un clan et au détriment de la Nation et de la République».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here