PARTAGER
Saourou Sène, Sg du Saemss

Du département de Kolda à celui de Vélingara en passant par Médina Yoro Foulah, le Bureau national du Saems/Cusems ratisse large en direction des élections de représentativité. Saourou Sène et sa délégation ont appelé les enseignants acquis à leur cause, à participer massivement à cette évaluation syndicale prévue le 26  avril prochain. Dans une salle remplie comme un œuf, les militantes et militants de ce syndicat de l’enseignement moyen secondaire ont renouvelé leur ancrage et leur fidélité au Sames/Cusems et affiché leur volonté de participer à la sensibilisation et à la mobilisation des enseignants pour la victoire de leur formation syndicale.
Ainsi dans la région de Kolda, le Saems/Cusems reste visible dans les collèges et lycées. Un pas de géant pour ces militantes et militants qui annoncent un vote massif pour la victoire de leur syndicat. A cela, des comités ou points focaux sont installés dans les différents établissements moyens et secondaires. L’objectif est non seulement de recenser les militants, mais surtout les accompagner dans les formalités préalables à ces élections, il s’agit de la vérification des listes pour s’assurer qu’il n’y a aucune incohérence sur la filiation de l’électeur.
Malgré leur enthousiasme débordant, les camarades de Saourou Sène ont posé des problèmes relatifs à leur carrière. Il s’agit des reclassements et avancements dans le corps, mais aussi la question des passerelles, qui tarde à être effective dans l’enseignement moyen secondaire. Sur ces différents points qui minent l’enthousiasme dans l’espace scolaire, le secrétaire général national du Sa­ems/Cusems durcit le ton du mécontentement. «Nous continuons à nous battre jusqu’à satisfaction totale de ces acquis», a déclaré Saourou Sène, renseignant à cet effet que le Saems/Cusems a déjà déposé un préavis  de grève.

elcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here