PARTAGER

La Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) confirme sa place de leader. Les premières tendances des résultats des élections de représentativité des Centrales syndicales tenues mardi dernier lui donneraient vainqueur. Ainsi comme en 2011, année où ce scrutin a été organisé pour la première fois au Sénégal pour mesurer le poids des centrales, la Cnts passe devant l’Unsas. Le seul changement, comparé à 2011 si les résultats se confirment, c’est le fait que la Cnts/Fc, dirigée par Cheikh Diop, arrive à la 3ème place. Alors que lors de la première élection, cette centrale était arrivée derrière la Confédération des syndicats autonomes (Csa) dirigée à l’époque par Mamadou Diouf. L’analyse qu’on peut faire de ce scrutin, c’est que, malgré le nombre important de centrales, seules les traditionnelles sont représentatives. Les résultats confortent ainsi la place de leader incarnée par des centrales comme la Cnts, l’Unsas et la Cnts/Fc, qui sont les plus connues. Les résultats définitifs édifieront sur les centrales qui auront atteint le seuil de 10% des suffrages exprimés fixé, gage  pour être reconnu comme étant  une organisation syndicale crédible pouvant ainsi porter la voix des travailleurs. Les interlocuteurs de l’Etat à la table des négociations seront désormais connus. Mais aussi les centrales qui vont représenter les travailleurs dans les institutions comme la Caisse de sécurité sociale, l’Ipres, le Haut conseil du dialogue social, le Conseil économique, social et environnemental entre autres. Reste à savoir si les règles du jeu seront respectées.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here