PARTAGER

Accusé d’ingérence dans le processus des élections à la Fif (Fédération ivoirienne de football), Paulin Danho, le ministre des Sports, sort de son silence. «Le ministère des Sports trouve déplorables toutes les tentatives visant à l’impliquer dans les décisions en cours de la Fif ou les dérives internes à venir», lit-on dans un communiqué. M. Danho réexplique notamment son rôle dans le processus. Il s’agit «d’apporter ses conseils en vue de maintenir la sérénité, les valeurs de convivialité et de fraternité, d’éviter les tensions sociales ou blocages administratifs et de soutenir toutes les initiatives allant dans le sens du dialogue et de l’apaisement du milieu sportif toujours très passionné et bruyant». Depuis plusieurs mois, les élections à la Fif cristallisent l’attention en Côte d’Ivoire et même au-delà. Cette semaine, ce sont les conclusions de la Commission électorale sur la validation des candidatures qui font gros débat. «Le ministère des Sports n’a pas choisi les acteurs du processus électoral et ne peut par conséquent les influencer de quelque manière que ce soit», ajoute la note.
Par ailleurs, Paulin Danho «invite tous les acteurs à poursuivre le renouvellement de l’instance fédérale du football en concertation permanente avec la Commission électorale indépendante mise en place par l’Assemblée générale ordinaire et les clubs affiliés, sans pression extérieure, conformément à l’éthique du Sport».
Avec Africatopsports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here