PARTAGER

Le camp de Drogba va encore jubiler. Après avoir eu de la Fifa qu’elle rétablisse la Commission électorale dans ses droits, les partisans de l’ancien capitaine des Eléphants peuvent à nouveau sourire suite à la décision prise par l’instance mondiale d’arrêter le processus électoral.

Nouveau rebondissement dans la course à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (Fif). Après l’éviction de Didier Drogba jeudi 27 août, la Fédération internationale de football (Fifa) demande, selon nos informations, l’arrêt immédiat du processus électoral pour l’élection du nouveau président prévue le 5 septembre prochain et ce jusqu’à nouvel ordre. La Fifa, qui a confirmé cette décision par un communiqué signé par la Sg Fatma Samoura, pointerait du doigt le climat délétère de la dernière assemblée de la Commission électorale qui n’aurait pas eu l’occasion de reprendre les travaux en toute quiétude. Le président, l’ancien ministre des Sports René Diby, avait claqué la porte.
En outre, la Fifa demande à la Fif de lui faire parvenir d’ici ce vendredi 28 août plusieurs documents, notamment la liste des membres la Commission électorale ou encore un certain nombre de procès-verbaux.

La Fifa veut obtenir une vue d’ensemble du processus électoral
La Fifa veut désormais obtenir une vue d’ensemble du processus électoral afin de garantir un bon déroulement pour l’élection à venir applicable à toutes les associations membres. L’ins­tance mondiale avait déjà annulé la semaine dernière une décision de la Fif qui suspendait la Commission électorale.
Jeudi 27 août, la Commission électorale a rejeté la candidature de Didier Drogba. Le dossier de Drogba présente bien trois clubs dont le célèbre Africa Sport, mais ce soutien n’a pas été validé parce que donné par son vice-président et non le président qui a offert son soutien au président de la Ligue Sory Diabaté (qui a reçu le soutien de 6 clubs de D1).
Même constat pour les Groupements d’intérêt. Chaque candidat devait obtenir le parrainage d’au moins un des 5 groupes. Le dossier de Didier Drogba mentionne le soutien de l’Association des arbitres (Amaf) mais là encore «le parrainage» a été l’œuvre d’une personne «qui n’a pas qualité pour engager juridiquement l’Amaf», selon la Commission électorale.
Le jour de l’éviction de Drogba, Eugène Diomandé, directeur de campagne de l’ancien joueur de Chelsea, a indiqué sur Rfi dans l’émission Radio Foot Internationale que Didier Drogba allait «en appeler à la Fifa» mais ne ferait pas le recours tel qu’il est prévu dans le code électoral. Appare­mment la Fifa l’a entendu.
Personnage populaire en côte d’Ivoire, Didier Drogba, qui a longtemps porté la sélection ivoirienne sur ses épaules, a reçu le soutien de nombreux anciens partenaires, les frères Yaya et Kolo Touré, Aruna Dindane, ainsi que de nombreuses personnalités.
Avec Rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here