PARTAGER

Malgré le report de l’Ag ordinaire du 16 mai devant révéler la date des élections, des candidats à la présidence de la Fif continuent de recevoir des soutiens.
Après l’international Blaise Kouassi, c’est au tour de Yaya Touré de marquer son soutien à la candidature à Didier Drogba.
Au cours d’un échange numérique avec Copa Bary, le footballeur ivoirien le plus titré de l’histoire, même s’il ne votera pas (vote réservé aux Présidents de club), a affirmé soutenir la candidature de Drogba.
«Je soutiens Didier Drogba. Je veux qu’il gagne cette élection. Si on doit voir les choses en face, il est temps que les choses changent, il est temps qu’on soit plus moderne. Quand je dis je soutiens Didier c‘est pour le bien aussi du Pays», a déclaré Yaya Touré.
Quant à l’autre candidat annoncé, Yacine Idriss Diallo, il se dévoile enfin en désignant ses représentants habilités à parler en son nom. Il s’agit de N’Dri Koffi Romaric (ex-international), Koné Abackar (Président du Wac), Aly Touré (Président de l’Athletic) et Diabaté Abdoulaye (Président de Lanfiara Fc).
L’élection à la Fif s’annonce donc palpitante. Elle nous pousse à nous interroger sur l’avenir du sport roi en Côte d’Ivoire. Les acteurs et malgré à l’appel au consensus autour d’une personne, continuent d’étaler leur division à la face de la Nation déjà en proie à la pandémie du coronavirus.
Pour ceux qui ont peut-être oublié, après le duel Jacques Anouma et feu Dieng Ousseynou en 1999, le football ivoirien s’est toujours réconcilié avec lui-même. Mais avec les enjeux de cette prochaine élection, l’on craint que le foot ivoirien, déjà miné par une crise financière avant le Covid-19, ne parte à l’agonie. L’idéal serait donc de voir le monde footballistique ivoirien opter pour le consensus autour d’un seul candidat. A suivre…
Avec sites ivoiriens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here