PARTAGER

La Convention citoyen léneen (Ccl) envisage d’aller aux Législatives du 30 juillet prochain. Son président, Mamadou Guèye veut jauger le poids politique de son parti créé en 2013. «Nous avons rencontré les populations dans les hameaux, dans les cases, dans les villages, champs, ateliers pour recueillir leurs préoccupations quotidiennes et les solutions à y apporter. Nous allons proposer à chaque échéance électorale  un programme aux Sénégalais. Il s’agira d’une série de propositions de loi qui touchent à l’économie, le social, le sport, la culture, etc. C’est une démarche novatrice», ajoute M. Guèye. Cet inspecteur des impôts et chef du Centre des services fiscaux n’exclut pas, cependant, de s’allier avec d’autres partis qui, précise-t-il, partagent avec sa formation politique «un certain nombre de valeurs». Ce, après avoir constaté que les partis dont l’idéologie s’identifient à la «culture occidentale n’ont pu faire émerger leur pays». Le leader de la Ccl, qui compte sur les «valeurs et cultures sénégalaises», rappelle que les pays de l’Asie comme ceux qu’on appelle les «dragons» se sont développés «à partir de leur propre histoire et  de leur propre idéologie». M. Guèye, qui souligne que son parti a été «courtisé à plusieurs reprises» par le parti au pouvoir, préfère «tracer sa voie qui n’est pas celle du mimétisme». La Ccl dont «la vision est de proposer un nouveau paradigme ne répondra jamais à l’appel de l’Apr» et fait de l’agriculture et l’éducation les «axes prioritaires du développement du Sénégal».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here