PARTAGER

Le parti du Pr Pape Demba Sy a décidé de participer aux prochaines élections locales. Mais l’Udf/Mbooloo mi milite d’abord pour la réforme de certains points comme la loi sur le parrainage, le Code général des collectivités territoriales, entre autres.

L’Union pour la démocratie et le fédéralisme (Udf/Mbooloo mi) entend participer aux prochaines élections locales. Dans cette perspective, le parti dirigé par le Pr Pape Demba Sy, membre de la mouvance présidentielle, estime qu’il faut d’ailleurs des réformes avant l’échéance. Ainsi, il invite à revoir la loi sur le parrainage pour ce qui concerne la collecte et le contrôle des signatures au respect du calendrier électoral. Cependant, indique le communiqué sanctionnant la réunion du Bureau politique, «si les participants (au dialogue politique) décident du report des Locales, que celui-ci ne dépasse pas le premier trimestre de l’année 2020». L’Udf/Mbooloo mi est aussi d’accord pour l’élection du maire et du président du Conseil départemental au suffrage direct, mais elle plaide pour un «réexamen du Code général des collectivités territoriales». Concernant les partis politiques, Pape Demba Sy et ses camarades pensent qu’«il faut d’une part abroger la loi de 1981 et adopter une charte des partis politiques qui prend en charge le financement des partis sur la base de la représentativité ainsi que la rationalisation et la modernisation des partis ; et d’autre part une loi sur le statut de l’opposition».
Abordant la question du pétrole et du gaz, Udf/Mbooloo mi déplore tout d’abord le fait qu’un reportage d’un organe étranger, la Bbc en l’occurrence, puisse autant ébranler le pays. «Il faut distinguer les affaires privées de celles nationales», souligne-t-on dans le communiqué. En attendant, l’Udf/Mbooloo mi «se félicite» de la saisine de la justice. Enfin, elle insiste sur «la nécessité vitale d’assurer l’unité du Peuple sénégalais face aux immenses défis engendrés par les découvertes de nouveaux gisements de pétrole et de gaz, en lieu et place de rivalités internes qui ne profitent qu’aux prédateurs de tous bords».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here