PARTAGER
Makhtar Cissé,Dg Senelec

La Senelec s’est dotée d’un camion de lavage sous tension d’une valeur de 700 millions de francs Cfa. L’engin va permettre aux agents d’effectuer des opérations de maintenance sans interruption de la distribution du courant.

Désormais, la Senelec va faire ses opérations de maintenance de réseau avec moins d’interruption du service de distribution du courant. Pour améliorer ses techniques de maintenance et sa qualité de service, la société nationale d’électricité a acquis un camion de lavage sous tension pour un montant d’environ 700 millions de francs Cfa.  L’engin va assurer une meilleure disponibilité des ouvrages de réseau de transport et réduire les temps de coupures des lignes pour maintenance. Son acquisition entre dans le cadre du programme d’actions prioritaires 2016-2018 de la société d’électricité. Le matériel possède, selon Serigne Mbaye, chef de département maintenance et transport d’énergie,  une hauteur de mât de plus de 42 mètres et une capacité de réserve de 8 m3 (8000 litres) pouvant permettre de nettoyer plus de 10 km de lignes avec sa pression de 68 bars et  un débit 228 c3 minute. «Le personnel de maintenance est heureux de disposer de ce matériel permettant de travailler dans des conditions aussi bien de sécurité que de performance», a dit le chef de département maintenance.
«Sans couper l’électricité, les agents de la Senelec pourront procéder au maintien des lignes haute tension. Avant l’acquisition de ce matériel, il fallait interrompre le service  pendant  des heures, faire monter des monteurs avec des chiffons pour nettoyer ces isolateurs. Outre le temps perdu par le consommateur à qui on coupe le courant et  le coût même de l’opération, les agents prenaient beaucoup de risques  avec ces opérations dangereuses», a notifié le directeur général de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé, a l’issue de la cérémonie de réception du matériel.
«Avec ce nouveau camion, nous allons exécuter correctement, notre programme d’isolateur et introduire les travaux sous tension dans nos techniques de maintenance. Ce qui rendra le réseau plus sûr et plus disponible», a renchéri le chef de département maintenance et transport d’énergie.
A l’issue de cette réception, une délégation dirigée par Mariama Kébé, chef d’unité cérémonie religieuse et accueil à la Senelec, a remis un don de linge de corps à l’Institut Seydina Issa Laye et à Keur Seyda Mariama Niass. Ce geste s’inscrit dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here