PARTAGER

La nouvelle structure des prix des produits pétroliers du 24 août 2019 fait état d’une forte hausse des combustibles destinés à la production d’électricité liée à l’application de la vérité des prix.

A partir du samedi 24 août 2019, tous les prix des produits pétroliers destinés à la production d’électricité ont été revus à la hausse. Il s’agit du Fuel oil 180 Senelec, du Fuel oil 380 Bts, du Fuel oil 380 Bts Senelec, du Fuel oil 380 Hts et du Fuel 380 Hts Senelec. Dans le cadre de la révision périodique des prix des produits pétroliers, conformément au décret n°2014-1562 du 3 décembre 2014, la vérité des prix a été appliquée à tous ces combustibles destinés à la production d’électricité, selon un communiqué du secrétariat permanent du Comité national des hydrocarbures. Ainsi, le prix de la tonne du Fuel oil 180 Senelec est-il passé de 332 mille 693 francs Cfa à 371 mille 655 francs Cfa, soit une hausse de 38 mille 962 francs Cfa. Pour le Fuel oil 380 Bts, le prix de la tonne est passé de 360 mille 050 francs à 398 mille 603 francs Cfa, soit une augmentation de 38 mille 553 francs Cfa. De 324 mille 365 francs, le prix du Fuel oil 380 Bts Senelec est aujourd’hui fixé à 362 mille 777 francs Cfa, soit une progression de 38 mille 412 francs Cfa. S’agissant du Fuel oil 380 Hts et du Fuel 380 Hts Senelec, leurs prix ont connu une hausse respective de 42 mille 637 francs et 42 mille 481 francs Cfa. En effet, le prix du Fuel oil 380 Hts est passé de 349 mille 372 francs à 392 mille 009 francs Cfa. Quant au Fuel 380 Hts Senelec, son prix qui était fixé à 313 mille 727 francs Cfa coûte maintenant 356 mille 208 francs Cfa. La tonne du Diésel Senelec qui valait 511 mille 290 francs Cfa a grimpé jusqu’à 520 mille 532 francs Cfa, soit un renchérissement de 9 242 francs Cfa sur la tonne. De 368 mille 408, le prix de la tonne de Fuel oil 180 Cst est passé à 407 mille 513 francs, soit un bond de 39 mille 105 francs Cfa.
Pour beaucoup d’observateurs, cette hausse des prix de ces produits pétroliers qu’utilise la Société nationale d’électricité augure d’une hausse des prix de l’électricité, car cela risque de creuser davantage le manque à gagner de la Senelec. Mais à chaque fois que les prix du baril flambent, l’Etat du Sénégal essaie, malgré les tensions de trésorerie, de supporter le consommateur, surtout les plus démunis. Ces derniers prient pour que cela continue.
D’autres mesures ont été prises pour la nouvelle structure des prix des produits pétroliers du 24 août 2019. Elles concernent, d’après le document du secrétariat du Comité national des hydrocarbures, «le blocage des prix à la consommation des essences, du pétrole lampant, du gaz butane, du gasoil et du diesel oil. Ainsi, les prix à la pompe du supercarburant et du gasoil restent encore inchangés, bien que leurs prix réels dépassent ceux appliqués».
Le prix du litre de gasoil reste fixé à 655 francs Cfa, celui du pétrole lampant à 410 francs Cfa, le supercarburant, 775 francs Cfa. L’emballage de 6 kg coûte toujours 2 885 francs Cfa, celui de 9 kg, 4 285 francs Cfa. Concernant le diesel oil, la tonne vaut 486 mille 894 francs Cfa.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here