PARTAGER

Era, une société énergétique, vient de réaliser un champ photovoltaïque de 50 Kw/c dans les périmètres bananiers de Nguène, région de Tambacounda. L’objectif, explique Amadou Diakhaté, directeur technique d’Era, est de voir à terme, la production et la qualité de la banane, connaitre une nette amélioration, afin que les rendements puissent sensiblement augmenter au grand profit des producteurs.

La banane produite dans les périmètres bananiers de Nguène est de bonne qualité, constate-t-on. Seulement, cette qualité ainsi que la production par hectare pourraient être améliorées, si les producteurs arrivaient à avoir de l’eau en abondance et à moindre coût pour mieux arroser les plantations. C’est ce qu’a compris la société Era qui s’active dans la production d’électricité. En effet, cette société énergétique vient de réaliser un important investissement dans cette localité, zone de production de banane par excellence, avec le Gie Nguène 3, bénéficiaire des réalisations. Elle a installé un champ photovoltaïque d’une capacité de production de 50Kw/c, d’un coût global de plusieurs millions de francs Cfa. Cet investissement, explique le directeur technique de la société, permettra à terme, d’améliorer la production et la qualité de la banane produite dans la zone car, il y aura dorénavant de l’eau, en abondance et de manière permanente, ce qui permet un bon arrosage des plantations et l’obtention de meilleurs rendements. «Nous avons constaté que dans la zone, il y a une bonne terre qui peut permettre la production de banane qui n’aura rien à envier à celle importée de la Côte d’Ivoire», relève Amadou Diakhaté d’Era. Seulement, il va falloir accompagner les producteurs à disposer de l’eau en abondance et à moindre coût. Auparavant, la banane qui y était produite était bonne, mais souffrait d’un manque d’eau car, le coût du carburant faisait que les producteurs lésinaient sur les moyens pour alimenter correctement les plantations. Avec ce nouveau système, l’on ne tardera pas à se rendre compte d’une nette amélioration des productions, pense le technicien d’Era. Le champ pho­to­voltaïque permettra de mieux irriguer les périmètres en eau, de manière permanente et en quantité suffisante. Cette installation électrique a la possibilité de fournir une production journalière de 1500 m3 par jour. Ce qui permettra de bien prendre en charge la préoccupation en eau des producteurs. Mieux, renchérit le directeur technique d’Era, les producteurs trouveront la chose très intéressante, car ils auront à payer moins qu’avec le système des motos pompes alimentées par les groupes électrogènes qui consomment trop de carburant.

Un champ de 15 ha mis à l’essai
Pour un premier test, c’est une superficie de 15 ha qui est mise à l’essai par le Gie Nguène 3. Installé en pleine brousse dans un domaine de 33 ha, il s’agira dans un premier temps d’un projet-pilote qui va s’intéresser aux seuls 15 ha, en attendant de connaitre des résultats concluants pour élargir la superficie. Avec le champ photovoltaïque, les producteurs verront la qualité de leur banane s’améliorer et cela permet aussi de réduire leurs charges d’exploitation, ex­plique Dia­khaté, visiblement convaincu de la pertinence des réa­lisations.
Le Directeur général de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) qui a visité la réalisation s’est dit aussi satisfait des travaux avant de promettre à son tour, de tout faire pour que la ligne moyenne tension passe dans les périmètres bananiers. Cela contribuerait grandement à améliorer la production et la qualité et permettrait l’atteinte rapide de l’autosuffisance en banane du pays.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here