PARTAGER

Face à la presse régionale et en présence du délégué régional de Senelec et du journaliste politologue et discutant, Yoro Dia, le Dg Mouhamadou Makhtar Cissé a indiqué que malgré ses performances, la Senelec va continuer ses efforts à travers différents plans déjà déclinés. Et dans ces échanges avec la presse régionale sur le désenclavement énergétique de la Casamance, le Dg de Senelec a indiqué que les îles sont également concernées, à travers le programme mis en œuvre avec la Kfw et qui a commencé, a-t-il dit, à mettre des systèmes hybrides au niveau des îles du Saloum par des groupes de gas-oil, quelques panneaux solaires pour alterner et amortir les coûts de l’exploitation. «Ce même système sera déployé dans les îles de la Casamance pour les couvrir, parce que les connecter directement au réseau par un câble sera onéreux et pas rentable», a-t-il soutenu.
Rappelant que ces dernières années, c’est environ 10 000 usagers supplémentaires, établis dans 400 villages, qui ont été connectés à l’électricité, le patron de Senelec a réaffirmé que l’accès à l’énergie est devenu un droit pour tous. Et pour Mouhamadou Makhtar Cissé, la volonté de l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025 reste plus que réaliste. «Nous disposons de moyens pour une fourniture d’électricité optimale ; et grâce aux grands efforts consentis sur l’ensemble du territoire, les délestages sont à présent derrière nous ; et les éventuelles coupures ne peuvent être que des incidents, et ne seront pas liées aux difficultés d’exploitation de la Senelec», a-t-il soutenu.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here