PARTAGER

Réunis à Dahra Djoloff samedi dernier, en prélude à la Journée nationale de l’élevage, les éleveurs de cette localité ont fait le point des problèmes auxquels leur secteur confronté. Entre autres, ils ont souligné le vol de bétail, la santé animale, la transhumance, les feux de brousse et l’aliment de bétail.
La suppression de la taxe sur les moutons venus de l’extérieur du pays à l’approche de la Tabaski n’est pas du goût des éleveurs.  Ainsi, ils invitent les autorités étatiques à une large concertation avant d’autoriser les éleveurs étrangers de convoyer leurs troupeaux à l’intérieur du pays.
En ce qui concerne la recrudescence du vol de bétail, ces derniers s’interrogent sur l’effectivité de la loi durcissant la peine.
Mais l’une des préoccupations sur lesquelles les éleveurs se sont attardés est relative à la santé animale. Tour à tour, ils ont souligné l’entrée massive des animaux, venus des régions frontalières avec leur corollaire  de maladies.
De l’avis des éleveurs, il est inconcevable que des animaux franchissent les frontières du Sénégal sans pour autant subir une visite médicale. Ainsi, ils exigent que les autorités compétentes accordent plus de vigilance sur la transhumance, afin d’éviter le phénomène de la contamination qui, disent-ils, a fini par mettre en péril leurs troupeaux.
Les éleveurs ont, en sus de ces difficultés, sensibilisé sur les dangers des feux de brousse. Ils ont également invité le gouvernement à les doter d’aliments de bétail dans les plus brefs délais.
Essayant de calmer l’inquiétude des éleveurs, le coordonnateur des éleveurs républicains, Aliou Démberou Sow, a assuré que toutes ces doléances seront synthétisées dans un document qui sera remis à Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des productions animales. L’honorable député a, en plus, promis qu’il portera la voix de ses pairs lors des sessions budgétaires en commission technique avec les différents ministres concernés. Le parlementaire de la 13e législature s’est félicité tout de même, des efforts consentis par le gouvernement du Sénégal dans le secteur de l’Elevage.
bseck@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here