PARTAGER

Le Togo avait besoin d’une victoire pour se maintenir en course après 2 défaites et 1 match nul en 3 journées des éliminatoires Can 2022. Face aux Pharaons d’Egypte mardi, les Eperviers du Togo se sont fait battre copieusement sur leur propre pelouse, stade de Kégué. Score à l’arrivée 3 buts à 1, synonyme d’élimination. Un résultat catastrophique imputé à Claude le Roy, un sélectionneur incapable sur toute la ligne. Une élimination vécue comme une honte par toute une Nation
Avec cette défaite, le Togo reste la lanterne rouge du Groupe G, seulement avec 1 point après 4 journées. Cette élimination est le résultat du désamour entre une équipe nationale et son public.
«C’est également le fruit de l’arrogance et de la condescendance du technicien français, Claude Leroy, qui n’a cessé de narguer les Togolais depuis son arrivée à la tête de l’Equipe nationale en mars 2016. Investi d’une mission de reconstruction de la sélection nationale et de qualification pour la Can 2019 à laquelle il devrait faire des merveilles avec le Togo, Claude Leroy n’a rien pu faire. Au contraire, il a pris son temps pour détruire le groupe d’alors, provoquant la colère de certains joueurs qui ont pris leur retraite internationale de façon anticipée», note un confrère de togobreakingnews.
Quant au journaliste Luc Abaki, «l’heure de libérer les Eperviers a sonné pour Claude Leroy». Dans son analyse publiée sur son compte Facebook, il se veut clair : «il faut arrêter ici et maintenant le soldat Le Roy. Il a fait ce qu’il pouvait avec toute la volonté que l’on peut imaginer. C’est bien ! Mais ses limites sont manifestes, il ne peut plus les nier et encore moins, les défaire de son être (…) Je pense sincèrement que pour son propre honneur, pour la gloire du passé qui a été la sienne, pour l’amour qu’il dit porter pour le Togo, les Togolais et le football lui-même, Monsieur Le Roy doit pouvoir décider, délibérément, de son propre départ de la tête de l’Equipe nationale», conseille-t-il au sélectionneur des Eperviers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here