PARTAGER

Alors que les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 n’ont pas encore débuté, le Kenya pourrait bien ne pas prendre part à la compétition. La raison, un litige liant la Fédération (Fkf) à un ancien sélectionneur.
La Fkf est en effet sommée par la Fifa de payer un million de dollars à Adel Amrouche, son ancien sélectionneur. Ce dernier avait porté plainte pour rupture abusive de contrat il y a quelques mois. Et le Kenya a jusqu’à ce vendredi 24 avril pour régler la note.
Une issue qui semble compliquée pour la Fkf. Dans un courrier, l’instance indique à la Fifa être dans l’incapacité de payer la facture, demandant une prolongation. Une position dans laquelle le plaignant ne se retrouve pas. «Un accord sur la prolongation entraînerait la clôture de la procédure disciplinaire sans que le paiement ne soit garanti», s’inquiète le Belgo-algérien dans des propos rapportés par Footafrique.
Une disqualification de la compétition qui ne semble pas offusquer tant que ça la Fkf. «Ce n’est pas la fin du monde si on ne dispute pas les éliminatoires. On n’a pas d’argent et avec cette crise du coronavirus, nous avons des joueurs qui crient à l’aide en raison de salaires impayés. Le gouvernement fait la sourde oreille – ce qu’on comprend car il y a une crise», a indiqué Nick Mwendwa, président de la fédération.
Par ailleurs, le Kenya figure dans le groupe E des qualifications avec le Mali, l’Ouganda et le Rwanda.
Avec africatopsports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here