PARTAGER

«Le corps d’un autre militaire américain a été retrouvé sur le site de l’attaque» à la frontière entre le Niger et le Mali, a déclaré le colonel Mark Cheadle, porte-parole du commandement Afrique de l’Armée américaine. Ce soldat américain avait été porté disparu après l’embuscade meurtrière du 4 octobre.
Le bilan de cette embuscade qui a exposé au grand jour l’ampleur de l’implication américaine dans la région s’élève désormais à quatre soldats américains tués ainsi que quatre militaires nigériens. Deux autres soldats américains ont été blessés.
Le colonel Cheadle a donné quelques détails sur cette embuscade, mais refusé de dire qui les Etats-Unis soupçonnaient de l’avoir menée «pour ne pas leur donner un sentiment de victoire». Il a ainsi indiqué que la patrouille américano-nigérienne était composée d’une quarantaine de soldats qui circulaient à bord de plusieurs véhicules sans protection aérienne, car la mission n’était pas supposée comprendre des combats. «Il y a eu des morts chez l’ennemi», a ajouté le porte-parole du commandement Afrique de l’Armée américaine.
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here