PARTAGER

L’animateur Robert Brazza et son équipe se trouvent actuellement à Dakar, sur différents lieux de tournage, pour une émission spéciale consacrée au Sénégal, en particulier, les domaines de réussite économique que connaît actuellement le pays.

Réussite, le magazine économique de la chaîne de télévision Canal+ Horizons, est en train d’enregistrer une émission spéciale sur le Sénégal. Robert Brazza, le nouvel animateur-vedette de l’émission, qui a remplacé Elé Asu partie ailleurs acquérir plus d’expérience et gagner plus d’argent, a indiqué que le numéro va particulièrement mettre en valeur les réussites économiques du Sénégal, et ce dans plusieurs domaines.
Dès hier dans la journée, son équipe et lui étaient attendus à l’Aéroport Blaise Diagne (Aibd) pour un tournage, avant de se rendre à Diamniadio. Sur ce point, ils ont estimé que «Diamniadio est devenu le symbole du renouveau du pays, avec ses trains, son autoroute, son centre des congrès… »
En plus de ce domaine, le dossier spécial parlera de l’Agrobusiness, de l’aviculture notamment avec la réussite de la Sedima actuellement dirigée par la fille du fondateur Babacar Ngom, sans parler des hydrocarbures, domaine où le Sénégal se rêve en Eldorado du futur, ainsi que des nouvelles technologies, avec de nombreuses Start-up qui petit à petit, s’imposent sur le plan national comme international.
Interpellé sur le fait que ce soit lui le nouveau visage d’une émission qui semble sortir de ses domaines d’activités habituels, l’animateur a répliqué : «L’Adn de l’émission est toujours le même, c’est cette Afrique qui gagne sur le plan économique. Evidemment, mon profil est différent de celui de Elé Asu, ma tonalité est différente… Il s’agit après, de donner envie aux téléspectateurs de continuer à nous regarder.»
Robert Brazza va ajouter que l’émission Réussite est dans une suite logique de son évolution. «Pour ma part, c’est une marque de confiance que Canal+ m’a accordée, et c’est aussi une manière de retrouver des thèmes que j’abordais déjà dans le Plus d’Afrique auparavant… Ce mode de l’entreprise ne m’est pas étranger, et sur le plateau, je retrouve d’ailleurs plusieurs personnes avec lesquelles nous échangeons depuis plusieurs années.»
Concernant la différence entre une émission culturelle, jugée assez décontractée, et une émission économique, qui demanderait plus de préparation, Robert Brazza expliquera : «Une émission culturelle n’est pas décontractée. Frédéric Désert qui est en charge des magazines vous le dira, il y a une même préparation, une même exigence. La chose qui peut peut-être changer, c’est que l’économie répond à des données chiffrées, à des évolutions, à des cours. On peut être du monde culturel, mais on est obligé de se tenir au courant de l’actualité. Et en tant que hommes et femmes des médias, on doit avoir cette exigence. Donc, je n’arrive pas en terre inconnue.»
La première programmation de l’émission de Réussite Spécial Sénégal, ne sera malheureusement pas visionnée par beaucoup des Sénégalais, vu qu’elle passe le mardi 3 avril prochain. Program­mée à 20H, elle passera soit au même moment que le discours à la Nation du chef de l’Etat, soit juste après, au moment où la plupart des politiciens veulent se donner l’air intelligent en commentant ledit discours. Et emporteront l’essentiel de l’audimat. Heureu­sement qu’avec Canal Horizons, les émissions sont programmées plusieurs fois.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here