PARTAGER

Les proches de Khalifa Sall entendent durcir le ton pour exiger la libération du maire de Dakar. Réunis à Grand Yoff le lundi autour de panels, en présence de Me El Hadj Diouf, Cheikh Guèye et autres, ils promettent de faire face au pouvoir. Le ton est donné par l’adjointe au maire Soham Wardini. «Khalifa Sall commence à durer en prison. C’est une affaire politique qui exige une réponse politique. Nous devons nous battre pour le faire sortir», a dit la responsable de l’Afp qui se démarque de plus en plus de Moustapha Niasse et Cie. Souleymane Paye, quant à lui, regrette les accusations portées contre l’édile de la ville de Dakar. «Après 42 ans de vie politique, quand Khalifa est venu aux affaires à la mairie de Dakar, il a fait sa déclaration de patrimoine devant un jury. Je connais quelqu’un qui a occupé plusieurs fonctions dans un court temps et qui a aujourd’hui un patrimoine de plusieurs milliards alors que Khalifa Sall n’a même pas plus de 400 millions», dit-il.
Pour Me El Hadji Diouf, toute cette affaire a été «inventée pour pouvoir envoyer Khalifa Sall en prison», rappelant que «l’infraction n’a jamais existée». Il ajoute : «Il y a des gens épinglés qui aujourd’hui ne sont nullement inquiétés. C’est pourquoi les populations doivent se dresser comme un seul homme et renforcer la mobilisation en montrant une détermination inégalable, car la bataille politique exige un rapport de forces dont seuls des actions déterminantes et des engagements sans faille peuvent libérer Khalifa.» Une marche des femmes socialistes dans ce sens est annoncée pour mardi prochain. Ousmane Tanor Dieng n’a pas été ménagé par Me El Hadji Diouf. «Il a trahi le Parti socialiste et la jeunesse sénégalaise. Il est grand temps qu’il soit démasqué, car cet homme est dangereux pour le Ps et la population sénégalaise», a-t-il dit. Il défie Tanor qui soutient que Bamba Fall a voulu l’assassiner de dire avec quelle arme. «Tanor Dieng demande qu’on arrête Khalifa Sall parce qu’il l’empêche lui et le pouvoir de dormir. Khalifa est devenu le chouchou des Socialistes», pense-t-il. Me Diouf invite Macky Sall à «accepter la volonté populaire de Dakar».
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here