PARTAGER

La Banque de l’habitat du Sénégal veut lever 20 milliards de francs Cfa sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). La Bhs a ainsi émis sur le marché financier régional un emprunt obligataire par appel public à l’épargne, de type Diaspora bonds, dénommé «Bhs 6,25% 2019-2024». Il s’agit, selon Cgf bourse, membre du Consortium arrangeur et chef de file de l’opération, «d’une belle opportunité de placement offrant une rémunération de 6,25% par an sur une durée de 5 ans. Le remboursement du capital sera graduel avec 2 ans de différé et les intérêts seront payés semestriellement».
«Les souscriptions à l’opération qui ont démarré hier sont ouvertes à tous les investisseurs, institutionnels et personnes physiques, résidant ou non dans l’espace Uemoa. Ainsi, 2 millions d’obligations seront émises avec une valeur nominale et un prix d’émission de 10 mille francs Cfa», informe la Société de gestion et d’intermédiation (Sgi).
Mais, précise la Sgi, «la période de souscription pourra être raccourcie, prolongée ou déplacée en cas de besoin après saisine du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (Crepmf)».
«L’objectif de cette opération est de permettre à la Bhs de lever des ressources longues sur le marché financier, afin de renforcer ses moyens pour répondre aux demandes de financement de la clientèle, soutenir la commercialisation des logements déjà réalisés et les investissements prévus dans son plan stratégique», explique Cgf bourse.
Les fonds levés, mentionne la note d’information, «devront permettre à la Bhs de se constituer des ressources longues pour financer la croissance des emplois impulsés, entre autres, par les projets suivants : Pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, financement de l’accès à la propriété via les promoteurs immobiliers partenaires, financement des clients Bhs dans leurs projets immobiliers, financement du plan d’investissement de la banque, constitution de ressources longues à un coût optimisé».
Au terme du projet Bhs 2015, rappelle le document, «la Banque s’est engagée sur un autre horizon dénommé Bhs 2020 avec un Plan d’orientation stratégique (Pos) sur la période 2016-2020. Ce plan a été mis à jour afin d’intégrer les projets d’envergure majeure que représentent pour le Sénégal les pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose. Le pôle Diamniadio s’étend sur 1 946 hectares et comprendra 17 mille habitations à construire dans le cadre de la première phase de 700 hectares dénommée ‘’Germe de ville’’. Cet alignement du Pos Bhs 2020 entre en droite ligne avec la volonté des autorités publiques de promouvoir le secteur de l’habitat social. Afin d’accompagner la mise en œuvre de ce projet, dans un contexte de forte concurrence et de réformes réglementaires, la banque souhaite consolider ses ressources à moyen/long terme, afin de pouvoir faire face à la croissance des emplois clientèle. Tout en étant une banque universelle, la Bhs souhaite rester dans son cœur de métier pour perpétuer son expertise et son savoir-faire, dans le financement de l’accès à la propriété qui est un des défis majeurs des pays de la zone Uemoa».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here