PARTAGER

C’est dans la ville du Garde des sceaux et  ministre de la Justice que le candidat Madické Niang a choisi pour décrier la justice sous l’ère Macky Sall. Un choix loin d’être fortuit puisque que le candidat Madické Niang considère Pr Ismaïla Madior Fall comme l’un des fossoyeurs du pouvoir judiciaire. «Je suis heureux d’en parler dans la ville de Ismaïla Madior Fall qui fait partie des fossoyeurs de notre justice. Notre justice n’est plus indépendante, elle est une justice instrumentalisée pour liquider des adversaires. Elle est une justice qui n’est plus acceptée des Sénégalais», a-t-il clairement étalé sous les cris de ses nombreux sympathisants ayant répondu à l’appel au jardin public.
Après une caravane dans les artères de la ville, le candidat à la Présidentielle, à coté de ses deux responsables locaux, Daouda Corréa et Talla Diagne,  a fait son discours du haut de sa voiture. Selon lui, la conséquence de cette instrumentalisation de la justice est que le Sénégal s’en retrouve fortement discrédité à l’étranger. «Depuis que le Président Macky Sall est arrivé au pouvoir, le Sénégal est condamné dans les instances internationales les plus importantes. Aujourd’hui nous sommes la risée du monde parce que notre démocratie est en recul (…) C’est l’ancien ministre des Affaires étrangères qui vous entretient  ce discours», a-t-il déclaré. Dans un costume bleu avec cravate assortie, l’hôte de Rufisque croit détenir la solution pour redorer les blasons de la justice et de la démocratie. «Si Dieu me permet d’accéder à la magistrature suprême je ne vais plus  présider le Conseil supérieur de la magistrature», a-t-il promis, faisant savoir que son premier chantier sera de «rendre la justice forte». Ce qui, selon lui, passe par mettre à la tête du ministère un homme qui saura faire le juste mi­lieu. «Jamais nous n’aurons plus au Sénégal des ministres comme Ismaïla Madior Fall. Un ministre de la Justice ne doit pas être un partisan, il doit être un homme capable de ne pas faire état de son appartenance politique parce qu’il sert la justice qui est là pour tout le monde», a soutenu Madické Niang, annonçant aussi trouver le même profil pour le ministère de l’In­térieur. «Je ferai de sorte que le ministre de l’Intérieur ne soit pas un militant qui se réclame ouvertement d’un parti. Qu’il soit là uniquement pour servir le Sénégal  et servir tous les sénégalais», a-t-il dit.  «C’est la voie de la consolidation de la démocratie. Celle qu’il faut emprunter pour que le Sénégal puisse être respecté partout en Afrique et dans le monde», a enchaîné le porteur du programme Jamm ak kheweul.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here