PARTAGER

Outre Alain Gomis qui a remporté l’Etalon d’or de Yennenga d’une valeur de 20 millions de francs Cfa, d’autres réalisateurs en compétition dans les différentes sections du 7e art se sont bien illustrés. C’est le cas de Ousmane William Mbaye, qui obtient le Premier prix du meilleur long-métrage documentaire d’une valeur de 3 millions avec son film «Kemtiyu, Séex Anta». Ce documentaire retrace le parcours de l’historien et homme politique sénégalais, Cheikh Anta Diop (1923-1986). Ousmane William Mbaye obtient également le prix de l’Union européenne-Acp. Ce prix lui permet d’être invité dans tous les pays de l’Union européenne et d’avoir la possibilité de donner plus de visibilité à ses œuvres.
Après avoir reçu ces distinctions, Ousmane William Mbaye a eu une pensée pieuse pour l’épouse de Cheikh Anta. «Elle est décédée le 4 mars dernier. Cela fait donc un an jour pour jour. Et je reçois ce trophée en cette date anniversaire de son décès. Je lui dédie ce trophée et prie pour elle», a dit devant l’assistance, Ousmane William Mbaye.
Il y a également le Sénégalais Abdoulahad Wone, qui a obtenu le Prix de la meilleure série télé d’une valeur de 3 millions de francs Cfa. Il présentait en compétition «Tundu Wundu». Avec un casting monstre où l’on retrouve Figaro Diagne, Moussa Diallo, Jeanne Aïda Diouf, Seyni Mbaye, Amadou Mbow et autres, «Tundu Wundu» a pu consolider le travail fait jusque-là par les anciens du cinéma sénégalais. En déclarant que cette série est «meilleure série africaine» du moment, le jury du Fespaco valide le savoir-faire sénégalais en matière de série télévisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here