PARTAGER

Un pur spectacle de sons, rythmes et voix capable de faire vibrer les plus âgés aux plus jeunes. C’est ce que va offrir l’artiste Faada Freddy lors de ses concerts «Gospel journey» prévus le vendredi 12 janvier  à 20h en avant-première au Pullman Teranga et le samedi 13 janvier prochains à 20h au Grand Théâtre national.

Après une tournée européenne, c’est autour de Dakar de savourer une fois encore les rythmes du premier opus du chanteur de Daradji Family, Faada Freddy. Ce sera un spectacle aux accents folk et reggae intitulé «Gospel journey». Deux dates sont retenues. Le vendredi 12 janvier 2018 à 20h en avant-première au Pullman Teranga et le lendemain à 20h au Grand Théâtre national. « Bois Sakré présente Gospel journey pour la première fois à Dakar. A la croisée des chemins, entre soul, folk, gospel et reggae, Faada Freddy offre un pur spectacle de sons, rythmes et voix capable de faire vibrer les plus jeunes aux plus âgés», lit-on dans un communiqué qui annonce l’évènement.
Environ 3 000 personnes sont attendues durant ces deux jours de spectacle live, annonce également le document. Il précise qu’«une partie des recettes seront reversées à l’Association Village pilote, comme contribution au renforcement des besoins matériels et aux conditions de vie pour une meilleure prise en charge des enfants de la rue». S’agissant du nouvel album de Faada Freddy, le dossier de presse rappelle qu’après être resté pendant plusieurs semaines dans le top des charts iTunes, Spotify, Deezer avec son Ep Untitled, «Faada Freddy sortait en janvier 2015 son 1er album solo Gospel journey. Un album composé sans le moindre instrument, uniquement avec des voix et des percussions corporelles». Entre battements de chœurs, claquements de doigts, beatboxing, l’artiste «enchante avec sa voix unique au service d’une pop music millimétrée, à la fois innovante et empreinte de toute l’âme de la soul. Subtil mélange entre Bobby Mc Ferrin, Otis Redding, Bob Marley et Michael Jackson», précise-t-on.
Le document de presse souligne également que «Gospel journey», «recèle d’hymnes pop aux mélodies accrocheuses qui donnent une irrésistible envie de sourire, chanter voire même de danser». «Mais surtout, l’homme est un formidable show-man. Sur scène, Faada Freddy virevolte, danse, exulte, communie avec le public», glorifie-t-on. Non sans omettre d’être poétique, affirmant que «les lumières dansent autour de lui et ses musiciens talentueux partagent et accompagnent cette transe. Quant au public, il est littéralement happé de la première à la dernière note». Rendez-vous est pris !
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here