PARTAGER

Une fois porté à la tête du pays à l’issue de l’élection présidentielle de 2019, Madické Niang promet de redonner à Thiès sa vocation de «Capitale du Rail». Il l’a dit hier au cours de son meeting tenu à la Promenade des Thiessois. «Je vais faire renaître les rails à Thiès», a-t-il dit. Devant une forte mobilisation, il dit : «Je ne ferai pas comme Macky Sall. On a l’impression qu’il veut priver Thiès du chemin de fer. Il fait un Ter qui s’arrête à Diamnadio. Et avec ce qui a été investi dans ce projet, on aurait pu faire la rénovation des rails de Dakar à Tambacounda. Car ce sont ces projets porteurs dans lesquels les Sénégalais se reconnaitront parce qu’ils vont créer des richesses.»
Madické Niang a, par ailleurs, salué «le partenariat entre le Sénégal et la France», qu’il veut d’ailleurs «réorienter en partenariat gagnant-gagnant». «Ce sera un partenariat dans lequel le Sénégal trouvera son intérêt en prenant en compte de manière beaucoup plus profonde les aspirations des populations sénégalaises», a-t-il souligné. Dans la même lancée, l’ancien ministre des Affaires étrangères a abordé la question de la diplomatie de proximité sénégalaise qui, selon lui, est «en panne» sous le régime du Président Macky Sall. Ce qui a valu au Sénégal, dit-il, «d’avoir été battu de manière humiliante lors de la présentation de la candidature du professeur Abdoulaye Bathily à l’Union africaine». Il annonce : «Cette diplomatie de proximité, je compte lui donner un contenu hautement appréciable, qui permettra à chaque pays de la région de considérer le Sénégal comme étant son frère et de pouvoir accepter de cheminer avec nous pour que nous puissions tirer la machine de la Cedeao vers le développement.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here