PARTAGER

Le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) reste toujours disposé à rencontrer le gouvernement, en particulier le ministre de la Justice et Garde des sceaux. Le syndicat souhaite entendre Me Malick Sall par rapport à ses revendications.
Pour rappel, le Bureau exécutif national (Ben) du Sytjust a déposé sur la table du gouvernement, un préavis de grève depuis le 6 février 2020. Depuis lors, le gouvernement, et plus particulièrement le ministre de la Justice, n’a pris, selon un communiqué du syndicat, aucune disposition pour le rencontrer afin d’apporter des réponses à ses différentes exigences formulées dans ledit préavis.
«Or, dans la pratique au Sénégal, lorsqu’un syndicat d’agents de la Fonction publique dépose un préavis de grève, il revient toujours au ministre de tutelle de convoquer les plénipotentiaires dudit syndicat à des rencontres pour discuter des points du préavis», regrette le Sytjust. Pour le syndicat, ce silence, qui a duré plus de trois mois après le dépôt du préavis de grève, est synonyme de rupture unilatérale du dialogue par le gouvernement et en particulier par la chancellerie. Ce qui a conduit le Sytjust a décrété plusieurs mots d’ordre de grève depuis le 15 juin 2020 pour défendre les intérêts matériels et moraux de ses militants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here