PARTAGER

La Can 2019 se déroule en Egypte du 21 juin au 19 juillet avec, pour la première fois, 24 équipes en lice. Les Pharaons qui jouent le match d’ouverture contre le Zimbabwe, comptent le plus grand nombre de victoires dans l’histoire de la plus importante compétition sportive africaine. Avec sept titres, ils font figure de favoris.
«Nous avons démarré le camp d’entraînement le 6 juin et le niveau que nous avons atteint jusqu’ici est très bon», a assuré Javier Aguirre, le sélectionneur mexicain des Pharaons. «Nous suivons cette équipe d’Egypte depuis quelque temps et nous savons à quelle point elle est forte», a-t-il ajouté, alors que l’Egypte est considérée comme grande favorite face aux trois autres sélections du groupe A : le Zimbabwe, l’Ouganda et la Rd Congo.
Le capitaine des Pharaons, le défenseur Ahmed Elmohamady, a également estimé que ce groupe n’était «pas aussi facile que ce que les gens s’imaginent». «La pression est toujours présente dans le foot, bien sûr avec la compétition qui se déroule dans notre pays elle sera encore plus grande (…) mais c’est aussi une chose positive de jouer ce tournoi parmi notre public et nous espérons le gagner. Mais il faut bien débuter face au Zimbabwe», a-t-il ajouté.
Selon lui, l’équipe va également bénéficier de la présence de la star égyptienne de Premier League, Mohamed Salah, tout juste victorieux de la Ligue des Champions avec son club de Liverpool. Mais Mohamed Salah est «un joueur parmi les 23» de la sélection égyptienne, selon Javier Aguirre.

Les Warriors veulent surprendre
Le Zimbabwe participe à la Can pour la 4ème fois. Mais son défi est d’arriver à dépasser ce fameux premier tour, un exploit que la sélection des Guerriers (The Warriors) n’a pas encore réussi à accomplir. «Nous faisons partie des 24 autres équipes qui se disputent les qualifications de la Can. Nous allons travailler dur pour obtenir les meilleurs résultats possibles dans tous nos matchs», a commenté Sunday Chidzambwa, le sélectionneur du Zimbabwe. Le Zimbabwe, qui a toujours perdu contre l’Egypte, ne devrait pas opposer une trop grande résistance lors de ce premier match. Mais Sunday Chidzambwa compte bien surprendre les Pharaons dans leur antre du stade international du Caire. «Nous savons à quel point sont forts les Egyptiens, surtout quand ils jouent à la maison et les fans de leur côté les soutenant tout au long de la compétition», a-t-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here