PARTAGER

En conclave ce samedi au centre social Fodé Doussoubah de Pikine, les lutteurs ont rangé leur nguimb, le temps de solder leurs comptes avec l’instance dirigeante de la lutte, le Cng. Ils exigent l’audit du Cng depuis 1994 et le départ de toute l’équipe. Venus nombreux (seuls absents Balla Gaye 2 et Modou Lô, en sus des quatre lutteurs qui sont en préparation), tous les ténors étaient là : Ama Baldé, Gris Bordeaux, Lac 2…y compris les anciennes gloires dont Boy Kairé.

Le départ du Cng exigé, menace de boycotter l’Arène nationale
«Nous exigeons l’audit du Cng et le départ de toute l’équipe. Il faut que le Président Macky Sall prenne ses responsabilités sinon, nous boycotterons l’ouverture de l’Arène nationale et nous n’achèterons plus de licences dès la saison prochaine», a lâché Khadim Gadiaga, président de l’Association des lutteurs.

Gris Bordeaux : «Le Cng, c’est des voleurs !»
Ces derniers se sont plaints des sanctions financières très élevées et des suspensions arbitraires. «Nous allons organiser une grande conférence de presse dans la semaine et nous allons aussi faire une marche avec tous nos supporters», ont-ils dit. Des intervenants, Gris Bordeaux a été parmi les plus virulents en traitant les membres du Cng de «voleurs». «C’est moi qui le dit. Et s’ils veulent, ils n’ont qu’à me suspendre comme ils l’ont fait avec Lac 2.» A noter que Balla Gaye 2 et Modou Lô, ainsi que plusieurs anciens ont appelé pour montrer leur solidarité envers leurs collègues.
Avec Senego

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here