PARTAGER

Diariatou Sèye a fait son mea culpa après que sa tante l’a traduite devant le Tribunal d’instance pour le délit de coups et blessures volontaires. La prévenue, établie en France, est en vacances au Sénégal. Au cours d’une altercation, elle a blessé la plaignante Fatou Ngom à la joue gauche à l’aide d’une lame. «Ma cliente était en colère. C’est pourquoi elle a porté plainte. Elle a été gravement blessée. La prévenue a osé dire la vérité malgré la gravité des faits», a rappelé l’avocat de la partie civile. Il a plaidé un rapprochement entre les parties après avoir signalé que sa cliente a pardonné. Et la défense de renchérir : «Elle regrette amèrement. Elle a fait amende honorable. L’acte n’était pas prémédité.» Elle a demandé une application extrêmement bienveillante de la loi pénale. Après que le Parquet a requis l’application de la loi, le juge a retenu 1 mois assorti du sursis contre Diariatou Sèye.

msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here