PARTAGER

Auteur de deux buts, Myer Bevan a été LA star lors du match Nouvelle-Zélande-Hon­duras (3-1) de ce mercredi.    Celui qui avait précédemment fini meilleur buteur, et meilleur joueur du Championnat U20 d’Océanie, a signé un doublé dont un après 45 secondes de jeu.
Une horde de jeunes Coréen­nes l’attendait à l’extérieur en hurlant son nom. Lui leur a souri, et signé à la pelle des autographes, acceptant ça et là des photos. A n’en point douter, Myer Bevan a survolé le match.
Mais dans cette impressionnante foule de groupies, c’est un regard familier que le jeune homme cherchait. Celui de son oncle : «c’est le plus beau jour de ma vie, je ne pouvais rien demander plus. J’ai moi-même joué au football puis j’ai entraîné Myer de ses 5 à 12 ans, mais il était devenu trop fort pour moi et j’ai dû passer la main à des personnes plus qualifiées», raconte le tonton, Murray Bevan, aux anges, au micro de FIFA.com. «J’ai voyagé quinze 15 heures pour venir, en comptant l’arrêt à Tokyo. C’est un long voyage… mais le trajet vaut tellement le coup !»
Bien mal lui aurait pris d’arriver en retard à ce rendez-vous décisif pour des All-Whites. Car son neveu n’a mis que 46 secondes pour déflorer le panneau d’affichage d’une frappe magnifique sous la barre. «Je ne me rappelle rien… je me vois juste glisser sur mes genoux» décrypte le héros du jour, le sourire jusqu’aux oreilles. «D’ailleurs, savez-vous combien de secondes, j’ai officiellement mis pour marquer ce but ? Je serais curieux de le savoir !»
Avec Fifa.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here