PARTAGER

’objectif d’autosuffisance en riz est en passe d’être atteint dans la région de Fatick, grâce au Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2rs) qui a permis de récolter cette année 2900 tonnes de riz paddy sur une superficie de 1840 ha. C’est ce qu’a révélé le chef d’antenne régionale dudit programme, vendredi dernier à l’occasion de la deuxième réunion du comité régional de concertation du P2rs. En vue de consolider les acquis du Projet d’appui à la petite irrigation locale (Papil) et d’entamer les activités du P2rs, il était prévu, selon Mamadou Camara, d’emblaver une superficie de 3000 ha pour le riz. Mais au final « ce sont 2910 ha qui ont été emblavés en riz marchand et 46 ha pour la multiplication des semences. Mais l’arrêt précoce de la pluviométrie n’a pas permis d’obtenir les rendements escomptés. Ce qui fait que globalement sur le riz marchand, nous avons eu une production de 2900 tonnes de riz paddy obtenues dans les zones aménagées et les bas-fonds sur une superficie de 1840 ha», a renseigné M. Camara. Lequel assure que le manque à gagner occasionné par ce déficit pluviométrique sera compensé par les cultures de contre saison avec un projet d’emblavure de 420 ha destinés au maraîchage.
En présentant le bilan du P2rs pour l’année 2016, Mamadou Camara a aussi fait part de la construction d’un certain nombre d’infrastructures avec la réalisation en cours d’une digue anti-sel à Mbouloum, d’une digue de retenue à Balol Elimane et à Colobane. Ce à quoi viendront s’ajouter des fermes aquacoles, un marché de bétail à Mbar, des digues anti-sel à Ndiémou et à Djilor Péthie dont les marchés ont été déjà attribués et les travaux devant démarrer en début d’année prochaine. A en croire toujours le chef d’antenne régionale du P2rs, en 2017, une enveloppe de quelque 1milliard 500 millions de francs Cfa sera dégagée pour la poursuite des travaux déjà en cours ainsi que le démarrage des encrages 2 du programme.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here