PARTAGER

Les joueurs du Nigeria menacent de se retirer de la Can 2019. Les Super Eagles ont boycotté leur séance d’entraînement de ce mardi et leur capitaine ne s’est pas rendu à la traditionnelle conférence de presse d’avant match. Ils réclament leurs primes.

Après les Camerounais et les Zimbabwéens, les Nigérians ont décidé à leur tour de hausser le ton pour réclamer leurs primes. Alors qu’ils devaient effectuer une dernière séance d’entraînement ce mardi en prévision du match face à la Guinée cet après-midi (14h 30), les Super Eagles ne se sont pas rendus sur le terrain. Leur attaquant Ahmed Musa a même boycotté la conférence de presse.
Les joueurs menacent de se retirer de la Can si leurs primes ne sont pas versées. Selon la presse locale, les discussions entamées aujourd’hui avec les responsables de la Fédération nigériane de football n’ont pas abouti.
Mais aux dernières nouvelles, «le capitaine a parlé aux joueurs, leur a demandé d’être compréhensifs, et l’équipe a finalement accepté de s’entrainer», a indiqué une source proche de l’équipe. En effet, la porte-parole de la Fédération annonce que le «problème est résolu».
Vainqueur du Burundi lors du premier match (1-0), le Nigeria peut valider son ticket pour les huitièmes de finale dès aujourd’hui en cas de victoire contre la Guinée. Les hommes de Gernot Rohr occupent seuls la tête du groupe B avec trois points.
Vainqueurs à trois reprises de la Can, les Mondialistes de 2018 n’avaient, pour rappel, plus foulé les pelouses africaines en phase finale du tournoi depuis leur dernier sacre en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here