PARTAGER

Après les centrales solaires de Bokhol et de Malicounda, le Président Macky Sall a procédé hier à l’inauguration d’une nouvelle centrale solaire à Santhiou Mékhé. D’une capacité de 30 mw, cette infrastructure énergétique a coûté 27 milliards de francs Cfa.

Le président de la République a procédé hier à l’inauguration de la centrale solaire de Santhiou Mékhé dans la commune de Méwane, située dans le département de Tivaouane, région de Thiès. D’un coût total de 27 milliards de francs Cfa, la centrale dispose d’une capacité de 30 mégawatts. Arrivé sur les lieux, Macky Sall a d’abord visité les installations techniques et les 92 mille panneaux solaires étalés sur 64 ha. Il était en compagnie du premier ministre, Maham­mad Boun Abdallah Dionne, et du directeur général de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé. Après cette étape, place aux discours sous un chapiteau dressé pour l’occasion. Après Bokhol et Malicounda, dira Macky Sall, «cette centrale solaire conforte notre indépendance énergétique, gage de souveraineté». Selon le président de la République, «ces initiatives traduisent notre volonté de promouvoir des énergies propres, renouvelables, conformément à nos engagements à la Cop21 de Paris, à la Cop22 de Marrakech en matière de lutte contre les changements climatiques». «La réalisation de cette centrale s’inscrit dans notre marche résolue vers la résomption définitive du déficit de production d’énergie», dit-il.
Très satisfait de ces résultats, Macky Sall estime que les objectifs fixés seront atteints plutôt que prévus. Il déclare : «Très rapidement nous allons dépassé les 20% auxquels nous avons souscrit d’énergie solaire puisqu’à partir du moment où l’appel d’offres que fera la Sfi (Société financière internationale) pour le compte de l’Etat du Sénégal à travers Skellig solary qui va lancer 100 mégawatts, dans un premier temps 60 mégawatts, cet appel d’offres sera un déclencheur pour permettre à tous ceux qui aujourd’hui produisent du solaire de s’ajuster selon les besoins de la Senelec et selon la compatibilité.» Sur les retombées de cette nouvelle réalisation, le chef de l’Etat a révélé que les promoteurs sont prêts à octroyer une part de capital à la commune. «Je vais essayer de trouver 4% pour lesquels nous donnerons 1% pour le Conseil départemental et 3% pour la commune de Méwane», promet-il.
Le maire de la commune de Méwane, Bara Ndiaye, a dans son discours porté les doléances de ses administrés à la connaissance du chef de l’Etat. Le président de la République a répondu favorable à certaines requêtes. Avant d’informer les populations de Méwane que «cette centrale vous apportera aussi en impôt ou en revenue de taxes 64 millions de francs Cfa de recettes fiscales. L’Etat devra bénéficier de 20 milliards au moins par an de taxes». Par la même occasion, le chef de l’Etat a annoncé l’achèvement en octobre prochain de la centrale voltaïque de Médina Dakhar. Celle de Kahone en août. D’autres seront réalisées par le gouvernement «dans les prochains mois» à Ndiass, Kidira, Goudiry, Médina Gounass, Dionwar, Niodior, Bassoul et Bassal, Djirenda et Bettenty, selon Macky Sall. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée sous la présence de l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, du directeur général du Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis), Ibrahima Kane, du président du Conseil d’administration de Senergy Pv Sa, Sam Webe. Parmi les actionnaires, il y a aussi le Meridiam. La Senelec est un partenaire stratégique.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here