PARTAGER

Lors des négociations précontractuelles, les parties peuvent prévoir de formaliser dans un acte juridique, à savoir une lettre d’intention, certaines règles afin de guider leurs relations. C’est le cas entre le Sénégal et la Turquie qui ont paraphé hier une lettre d’intention dans les secteurs de l’énergie, des mines et des hydrocarbures. Un fait qui survient après l’accord entre le Sénégal et la Mauritanie sur le gaz. Finalement, les deux gouvernements ont signé 4 accords dans les domaines du tourisme, de l’énergie et du réseau ferroviaire. Sous un autre registre, le président de la République a fait savoir que les deux pays «poursuivent les discussions pour que le Sénégal puisse exporter à terme de l’arachide en Turquie pour atténuer le déficit commercial en notre défaveur».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here