PARTAGER

Les enfants de la rue s’exposent à «d’énormes dangers» et subissent «des atrocités qui n’honorent pas le Sénégal» a regretté, mercredi à Dakar, le président de la Coalition nationale des associations en faveur de l’enfant, François Raul Latouff, qui invite l’Etat à résoudre ce problème. «Les enfants une fois dans la rue s’exposent aux dangers de la rue, mais aussi à d’autres risques comme l’exploitation, diverses formes de violences. Des atrocités qui aujourd’hui n’honorent pas le Sénégal», a-t-il dit. François Raul Latouff s’exprimait lors d’un atelier sur les dangers de la rue et la traite des personnes. «Cette table ronde, organisée par l’Association des juristes du Sénégal (Ajs) et ses partenaires, rentre dans le cadre de ce que nous vivons aujourd’hui et que tout le monde a constaté», a-t-il souligné. «Les enfants sont dans les rues depuis longtemps. Et cela fait un bout de temps que le chef de l’Etat en a parlé et a donné des instructions aux ministères con­cernés pour régler le problème» a-t-il rappelé, estimant que «seul le ministre de l’Intérieur est habilité à demander à quelqu’un de quitter la rue». Aussi, il a fait savoir que son association va continuer à sensibiliser «les autorités sénégalaises afin qu’elles prennent leurs responsabilités par rapport à la protection des enfants dont elles sont les seules garantes au niveau du pays».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here