PARTAGER

Le Bureau d’information gouvernementale informe dans un document que les engagements pris lors du Conseil des ministres du 20 décembre 2012 à Louga ont été réalisés à hauteur de 82,8%. En valeur absolue, cela donne 208 milliards de F Cfa investis sur les 250 qui étaient prévus pour cette région.

Les engagements pris lors du Conseil des ministres du 20 décembre 2012 à Louga ont été réalisés à hauteur de «82,8%, soit un total de 208 milliards F Cfa» sur les 250 qui étaient prévus pour cette région du Nord. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le Bureau d’information gouvernementale (Big). Le Big qui, dans un document, fait la revue des réalisations du président de la République depuis son accession au pouvoir informe qu’avec «le Pse intervenu plus tard en 2014, d’autres investissements d’un montant de 50 milliards F Cfa ont suivi». En à croire les membres de ce service d’informations, «à l’arrivée, ce sont 258 milliards de F Cfa qui sont investis, soit un taux de 103%, selon la dernière conférence territoriale». Le document renseigne que dans le domaine de l’élevage, ce sont «15,5 milliards de F Cfa investis pour le renforcement des ressources, des infrastructures et équipements d’élevage, de transformation et de commercialisation des produits animaliers». Pour le ranch de Dolly, 8,5 milliards de F Cfa ont été investis pour entre autres la «réaffirmation de la vocation sylvo-pastorale du ranch et sa sécurisation à travers la construction d’un mur de clôture de 125 km de périmètre sur une hauteur de 2 m pour un coût de 6,5 milliards de F Cfa». Il y a «l’implantation à travers le Pudc d’un forage à grand débit (200 m3/heure et doté d’un château d’eau d’une capacité de 1 000 m3 avec 117 km de tuyauterie desservant plus de 17 villages, ainsi que de 17 abreuvoirs pour un coût de 2 milliards de F Cfa». Des investissements ont aussi été faits dans le secteur de l’agriculture à hauteur de 39 milliards de F Cfa. Cet argent a été injecté pour la «suspension de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) de l´activité rizicole dans la vallée, la mise à disposition des intrants agricoles, la dotation en matériels agricoles de base et près de 47 tracteurs équipés, 8 fermes agricoles de 15 à 20 hectares chacune». Il y a également le «Projet d’appui à la sécurité alimentaire de Louga» à travers «la mise en valeur de 2 110 ha de terres, l’organisation des unités pastorales centrées sur des forages, la construction d’infrastructures d’élevage, la réalisation de pistes rurales, et la formation et la structuration de plus de 30 mille producteurs». Pour les infrastructures routières, le Big renseigne que l’aménagement et bitumage de la route Linguère-Boula ont été réalisés. Il s’agit de 120 km de route qui ont coûté «30 milliards de F Cfa». Sur la liste des réalisations figure la «construction des postes de contrôle de Dahra : 1,5 milliard de F Cfa, la réhabilitation de la route Touba-Dahra-Linguère/Section Dahra-Linguère (réalisée), 40 km de route revêtue à 12 milliards de F Cfa, la réhabilitation de la route Touba-Dahra-Linguère : section Touba-Dahra incluant contournement Dahra (en cours), 75 km de route revêtue à 14,8 milliards de F Cfa (…)». Des investissements ont été également faits, si l’on se fie au document du Big, dans les secteurs comme l’éducation, la santé, l’assainissement et l’hydraulique.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here