PARTAGER

Le processus d’introduction des langues nationales à l’école commence à devenir une réalité. Ainsi, l’on note, d’après le ministre de l’Education nationale Mamadou Talla, que trois langues, le wolof, le sérère et le pulaar ont été codifiées et introduites dans l’enseignement élémentaire.
Hier, lors de la célébration de la Journée mondiale de la langue maternelle, le ministre de l’Education nationale a annoncé que «le Sénégal aujourd’hui est dans ce processus d’insérer durablement les langues nationales dans le système éducatif». Mamadou Talla, dans son discours, n’a pas manqué de souligner que «l’élève comprend mieux, vite et bien que s’il est formé dans les premières années à partir de sa langue maternelle (…). Nous avons commencé à utiliser nos langues nationales dans notre enseignement élémentaire. Et c’est l’une des conditions de réussite, parce qu’il est prouvé que tous ces élèves qui l’ont fait dans les trois premières années, arrivés au Cm2, ont de bons résultats».
Par ailleurs, la direction de l’Alphabétisation et des langues maternelles, le ministère de l’Education nationale et la direction de l’Unesco/Breda entendent fédérer leurs efforts pour l’intégration de façon effective des langues nationales dans l’apprentissage à travers l’accomplissement et la soumission après un travail minutieux, d’un modèle d’harmonisation d’enseignement bilingue au Sénégal.
La Journée mondiale de la langue maternelle, célébrée hier au Musée des civilisations noires, avait pour thème «Les langues transfrontalières».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here