PARTAGER

Le Comité conjoint des syndicats de l’Ecole supérieure d’économie appliquée (Esea – ex Enea) a annoncé qu’il suspend les cours à partir d’hier. Cela fait suite à des revendications «non satisfaites» par le gouvernement, parmi lesquelles une évaluation et adoption des textes régissant l’intégration et le fonctionnement de l’Esea avant octobre 2019, la réfection de l’infrastructure.

L’Intersyndicale de l’Ecole supérieure d’économie appliquée (Esea ex-Enea), constituée du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes), du Syndicat autonome des travailleurs des universités et des Cur (Satuc) et du Syndicat unique des enseignants du Sénégal (Sudes/Esr), est en colère. En conférence de presse hier, le comité conjoint de ces syndicats annonce la suspension des enseignements, la non organisation des stages, le boycott des épreuves de sortie de promotion et du concours national d’entrée à l’Esea. Cela fait suite à une série de revendications adressées au ministère de l’Enseignement supérieur et au rectorat de l’Ucad, restées sans suite. Il s’agit, selon les travailleurs de l’école, d’une évaluation et l’adoption des textes régissant l’intégration et le fonctionnement de l’Esea avant octobre 2019, l’évaluation de l’infrastructure et la dotation d’un budget de réfection. Face à cette situation, ces syndicalistes ont décidé d’unir leurs forces pour y remédier. Ils ont fait savoir que des discussions au préalable ont été menées avec les autorités, mais en vain. Autres préoccupations, le rétablissement du budget de fonctionnement de l’école car, disent-ils, elle est restée depuis 5 ans sans budget de fonctionnement et c’est elle-même qui prend en charge le financement des formations pour les étudiants. «Malgré le passage devant toutes les instances d’adoption et de validation (Conseil d’établissement et adoption par l’Assem­blée de l’Ucad depuis janvier 2010), lesdits décrets ne sont toujours pas signés. Cela revient à dire que l’Esea est, sur le plan institutionnel, une structure informelle», se désolent les syndicalistes. Qui déplorent la vétusté des bâtiments de cette école construite en 1963 et d’ailleurs une dalle s’est récemment affaissée sur une technicienne de surface,
.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here