PARTAGER
Pr Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche et une délégation du Parlement ont visité mardi les chantiers de son département à Dakar, dans la banlieue et à Diamniadio.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a procédé mardi à la visite des chantiers de son département dans la région de Dakar. Mary Teuw Niane et une délégation de la Commission éducation, jeunesse et sport de l’Assemblée nationale ont effectué le tour de la capitale pour constater l’état d’avancement des travaux. A l’Ucad, le ministre a été accueilli à la Fac droit par des étudiants impatients de voir la fin des travaux de leur amphithéâtre. Serigne Ahmadou Sène, président de l’Amicale des étudiants de la Faculté des sciences juridiques et politiques, a porté les préoccupations de ses camarades. Il dit : «Actuellement, on est resté pratiquement 13 mois sans utiliser nos locaux alors qu’ils avaient prévu une durée de 8 mois pour la construction. Aujourd’hui, on en est au 13ème mois (…). On ne peut pas faire nos Tp (Travaux dirigés) sans utiliser des œuvres en droit. On ne peut pas également faire nos mémoires sans faire des recherches. Les camarades qui sont actuellement en train d’écrire des mémoires le font sans bibliographie. Nous qui faisons nos Tp, on est là à faire des approximations sur ce que le professeur attend de nous, mais on n’a pas de recherches à faire.»
Selon toujours le président de l’Amicale de la Fsjp, face à cette situation, les étudiants font les Td à la Médina, la Gueule Tapée, Fann ou encore à l’Ecole normale. «Nous demandons actuellement si c’est au moins possible de nous libérer le niveau supérieur, à savoir les salles de Td et la salle de lecture», demande M. Sène. En réponse, Mary Teuw Niane a laissé entendre qu’«on ne peut pas faire les mêmes choses en même temps et que vous gardiez les conforts que vous aviez. L’effort a été fait. Le niveau premier est terminé. Ils sont en train de vous terminer les amphithéâtres.» Et d’ajouter : «C’est une question aussi de sécurité. Une question liée à l’entreprise. Le recteur et la directrice de l’agence vont étudier votre demande. On ne peut pas vous garantir qu’on va dire oui. Parce que si l’entreprise dit qu’elle n’est pas sécurisée, on ne peut pas livrer», prévient-il.
Cette étape franchie, la délégation a fait un crochet au bloc pédagogique du Cesti en phase d’achèvement et des chantiers de réhabilitation de l’Ucad. Les Espaces numériques ouverts (Eno) de l’Ecole supérieure d’économie appliquée (Esea) sise à Mermoz, de Pikine et de Guédiawaye en construction et le Centre de recherche et d’essai (Cre) de la ville de Guédiawaye, déjà fonctionnel, ont reçu les visiteurs. Le constat est presque le même. Les ouvriers sont à pied d’œuvre. Certains chantiers sont en phase de finition, d’autres avancés. A la Cité du savoir au Pôle urbain de Diamniadio, la médiathèque, le centre de mutualisation et de partage ont commencé à prendre forme. La Maison de la science sort aussi de terre. Les amphithéâtres de 1 000 et 1 500 places de l’Université Ahmadou Makhtar Mbow devancent les autres services de cette nouvelle université. A la fin de la tournée, Mary Teuw Niane s’est dit «très satisfait de l’état des chantiers». Il a réitéré que «pour l’essentiel de ces chantiers d’ici décembre 2017, ils seront livrés», avance-t-il.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here