PARTAGER

Cuisiné pendant une heure de temps par la Section de recherches (Sr) de la gendarmerie de Colobane, Gaston Mbengue est sorti libre de son face-à-face avec les enquêteurs. Il a sans doute convaincu les pandores de sa non-implication dans cette affaire de chantage dont le cerveau est Cheikh Gadiaga. On a appris que l’ex-promoteur de lutte a nié toute implication dans cette affaire et a regretté «lui avoir, à sa demande, présenté certaines personnalités» qui se sont retrouvées prises au piège.

Cheikh Gadiaga et Rampino déférés
Gaston Mbengue a été cité par Cheikh Gadiaga et Moïse Rampino, accusés d’avoir mis en place un site d’informations pour s’attaquer à des personnalités de la République pour les faire chanter. Soupçonné d’avoir joué les intermédiaires auprès des victimes, l’ex-président du Ndiambour n’a cessé de clamer son innocence. Alors que les deux autres ont été déférés, après deux jours de garde à vue à la Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane à cause d’une plainte de Pape Maël Diop qui avait marre de leurs chantages. On a appris qu’une pluie de plaintes ne cesse de tomber sur la tête de ces deux présumés maîtres-chanteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here