PARTAGER

Binta Camara, retrouvée morte étranglée dans sa chambre samedi dernier, a été enterrée hier aux environs de 11h. Une foule immense l’a accompagnée jusqu’à sa dernière demeure, priant pour son repos éternel, après avoir dénoncé l’atrocité du crime.

Tambacounda a fait hier ses adieux à Binta Camara, enterrée dans la grande émotion. L’élan de compassion qui a escorté sa mort tragique ne s’est pas rompu. A la levée du corps à la mosquée de Sare Guilele, les émotions et les peines se confondaient sur le visage des amis et parents, abasourdis par le décès. Cœur gros, étreint par la douleur, Malal Camara a voulu partager les choses vécues avec sa fille. Et il y est arrivé en versant de chaudes larmes : «Elle était une fille pieuse. Binta respectait les heures de prière et avait foi en Dieu. Son respect pour ses parents ne souffrait d’aucune contestation. Elle était une fille exemplaire. Je ne me rappelle pas lui avoir fait quelque remontrance que cela puisse être. Elle était mon amie, ma confidente…» Il ne terminera pas la phrase. Tout se conjugue au passé comme ce formidable destin qui tendait les bras à cette jeune fille. Jacques Thiaw, directeur de l’école élémentaire Saint Joseph, où Binta a fait ses études, témoigne : «Binta Camara est une fille que je connaissais pour avoir été élève dans mon établissement. Elle était disciplinée et très studieuse. Correcte et respectueuse, elle l’a aussi été. Je me rappelle une fois, en classe de Cm2, elle a représenté l’école et l’académie à la dictée Paul Guérin La Joie (Pgl). Elle était très intelligente. C’est une énorme perte. Nous prions pour le repos éternel de son âme et que la terre lui soit légère.» Boubacar Sakho, collaborateur du Dg de l’Adl, entonne le même refrain : «C‘est horrible. Une fille pieuse et très respectueuse s’en est allée. Je connaissais personnellement la défunte. Elle était une vraie amie de son père. Elle est enterrée, accompagnée par une foule immense venue lui témoigner son affection et son indignation. Nous sommes atterrés et indignés. Seulement, nous exigeons à ce que toute la lumière soit apportée sur cette affaire. C’est horrible.»
abfall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here