PARTAGER

Le jeune américain Mohamed Kabir Cissé, décédé suite à une agression perpétrée par une bande de malfaiteurs, a été enterré hier au cimetière de Médina Baye à Kaolack. Une foule compacte, de parents, d’amis, de talibés et de simples citoyens, a tenu à être présente à la levée du corps empreinte d’émotion et de tristesse. Figés dans la tristesse et la désolation, les guides religieux, parents, amis et talibés ont ensuite accompagné Mohamed Kabir Cisse à sa dernière demeure avec des chants religieux et noms d’Allah. A l’occasion de la levée du corps, l’imam de la Grande mosquée de Médina Baye, imam Cheikh Ahmath Tidiane Alioune Cissé, qui dirigeait la prière mortuaire, a souligné que Mohamed Kabir Cissé est mort pour l’islam. Pour lui, le «jeune américain avait abandonné luxe et richesse pour la quête du savoir et de la divinité au Sénégal plus précisément à Médina Baye».
Le ministre-conseiller Mor Ngom, qui parlait au nom de la délégation présidentielle, conduite par le ministre Augustin Tine, a rappelé les instructions données par le Président Macky Sall «pour maintenir et consolider la paix et la solidarité dans le pays. Cela est évident d’autant plus que le Président Sall a invité toutes les forces vives de la Nation autour d’un Dialogue national». Il invite les populations à prendre conscience du danger qui entoure le Sénégal : «Pour lutter contre l’insécurité il faut veiller sur son voisin et garder cette solidarité.»  En tout cas, la famille du défunt a «remercié les dignitaires de la cité religieuse de Médina Baye» pour l’assistance apportée à Mohamed et son père, «qui ont quitté leur pays par amour à l’islam, au prophète (Psl) et à  Baye Niass». D’ailleurs, une tante du défunt s’est convertie à l’islam tout juste avant l’enterrement. Un acte fort et chargé de symboles salué par l’imam Cheikh Ahmath Tidiane Alioune Cissé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here