PARTAGER

Le Président turc salue la posture du gouvernement de Macky Sall dans l’affaire Yavuz Selim. Recep Tayyip Erdogan considère le Sénégal comme un «ami précieux» de la Turquie.

Bien sûr, la fermeture des écoles Yavuz Selim n’émeut pas outre mesure Recep Tayyip Erdogan. Le Président turc qualifie de «très importante» cette décision de l’Etat du Sénégal. Hier lors d’un point de presse conjoint avec Macky Sall en marge de sa visite officielle de 2 jours à Dakar, le dirigeant turc a salué la posture du gouvernement sénégalais depuis la tentative coup d’Etat de juillet 2016. Il faut savoir que ce putsch manqué, commandité par Fethul­lah Gülen, selon Ankara, a accéléré le sort de ces écoles appartenant au prédicateur turc, basé aux Etats Unis et ennemi juré de Erdogan. En octobre dernier, le Président Macky Sall avouait que ces établissements scolaires étaient fermés sur demande du régime turc. «Le Sénégal est pour la Turquie un ami précieux mais aussi un partenaire stratégique. Il a prouvé qu’il est l’ami de la Turquie lors des temps difficiles du 16 juillet 2016. Je remercie le gouvernement sénégalais pour sa solidarité lors de cette tentative de putsch. Nous n’allons jamais oublier cette attitude noble. Nous allons continuer avec détermination la coopération avec le Sénégal concernant la lutte contre la Feto, (mouvement de Gülen)», déclare M. Erdogan.
Sans évoquer le sort des 3000 élèves concernés par cette fermeture, Recep Tayyip Erdogan invite les uns et les autres à faire confiance à la Fondation Maarif, proposée pour le gouvernement turc pour se substituer à Yavuz Selim. «Nous allons former dans les écoles Maarif des générations qui aiment leur Patrie, travaillent pour leur pays et leurs familles. Ces écoles vont continuer leurs activités sous l’assurance des Etats turc et sénégalais», assure-t-il tout se félicitant du soutien du gouvernement sénégalais en faveur de Maarif.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here