PARTAGER

Cheikh Béthio Thioune a été enterré hier à Touba, suite à un «ndiguel» de Serigne Mountakha Mbacké. Mais les «talibés» sont révoltés du fait que le Cheikh ne soit pas inhumé à Médinatoul Salam.

Jusqu’au bout, les thiantacounes se sont déchirés sur le lieu de l’inhumation de leur guide. Mais le khalife général des Mourides a eu le dernier mot : Cheikh Béthio a été inhumé hier dans la ville sainte de Touba. Cette décision n’a pas fait l’unanimité hier à Médinatoul Salam. On a frôlé même le pire à cause des disciples déterminés à en découdre avec certains enfants du défunt.
En ce vendredi saint, Médinatoul Salam est pris d’assaut par les infatigables talibés, prêts à être témoins de l’inhumation du Cheikh sur ses terres de Mbour. Mouride Thioune, membre de la famille, a douché leurs ardeurs et provoqué un bras de fer entre eux et les enfants du disparu. Mais il a ses raisons : «C’est un ndiguel de Serigne Mountakha. Lorsque nous l’avons rencontré avant-hier (mercredi) à Touba, il a demandé à ce que la dépouille vienne à Touba pour qu’il soit enterré à Bakhiya. Il nous a dit qu’il prendrait toutes les dispositions pour que l’enterrement se passe très bien. Malgré les précisions de la délégation sur la volonté de Cheikh Béthio d’être enterré à Médinatoul Salam, le khalife nous a dit que c’est mieux pour Cheikh Béthio, pour Serigne Touba et pour Touba.»

Tension à l’Aibd
C’était devenu irréversible, mais les talibés n’en démordaient pas. Ils veulent à tout prix que leur guide soit enterré à Médinatoul Salam pour respecter sa volonté. L’ambiance devient presqu’insoutenable. Ça peut exploser à tout moment. Surtout qu’une grosse foule s’est entassée devant le domicile de Cheikh Béthio pour montrer sa désapprobation. Vêtu d’un boubou beige, un disciple ne cache pas sa colère : «Il y n’a même pas à discuter de la question. Nous n’accepterons jamais que notre guide soit enterré à Touba. C’est un ndiguel, il a demandé à plusieurs fois dans ses discussions avec les disciples à ce qu’une fois mort qu’il soit enterré dans sa demeure a Médinatoul Salam. Il a même déjà montré à quelques talibés le lieu où il doit être enterré avant sa mort. Donc, qu’on ne nous dise pas qu’on va l’enterrer à Touba.» Très déterminé à récuser cette décision, il poursuit : «S’il veut persister dans sa décision, nous allons aller à l’aéroport pour nous opposer à la sortie du corbillard et nous ferons tout pour ramener la dépouille ici et l’enterrer conformément à son souhait. Nous sommes prêts à y laisser nos vies.» Dans les rangs, c’est comme si on avait enjoint tout le monde de tenir ce discours. Un autre thiantacoune enrage : «Nous n’allons jamais trahir son souhait, car il nous avait même demandé de s’opposer. Donc, si nous acceptons qu’on l’enterre à Touba, ce serait trahir notre guide et nous sommes prêts à le faire.» Plus conciliants, d’autres talibés ont espéré jusqu’au bout que le khalife général des Mourides change de décision. Entre-temps, les extrémistes ont décidé d’aller prendre d’assaut l’aéroport international Blaise de Diagne pour bloquer le transfert du corps de Béthio à Touba.
A l’Aibd où l’avion en provenance de Bordeaux s’est posé vers 14h, la tension est palpable. Venus à bord de bus, taxis et autres voitures, ces disciples ont voulu concrétiser leurs menaces. Très déterminés à passer à l’acte pour envahir le tarmac, ils seront retenus par un important dispositif sécuritaire composé d’éléments de la gendarmerie. La tension est encore palpable. L’ambulance qui transporte la dépouille de Béthio sera bloquée pendant un long moment. Il a fallu des minutes de conciliabules pour ramener le calme grâce surtout à l’intervention ferme des Forces de l’ordre.
Malgré les signes de désapprobation, le corbillard des sapeurs-pompiers fonce sur la route de Touba avec le corps du Cheikh, laissant sur place des disciples orphelins. Qui n’ont pas pu assister à son enterrement dans la capitale du Mouridisme. Il était une fois Cheikh Béthio Thioune.
 abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here