PARTAGER

La Ld-Debout fait partie du lot d’organisations qui ne se font pas d’illusion. Ce Dialogue national lancé par Macky Sall est «suspect», à ses yeux. Pour ce parti de l’opposition, «la gouvernance du Président Macky Sall, c’est le dilatoire» et ce dialogue n’en est que la «dernière trouvaille». En effet, dans un communiqué, Souleymane Guèye et ses camarades voient plus «l’instauration d’une dictature qui se confirme par la répression des opposants et la confiscation des libertés démocratiques contre la cristallisation du mécontentement populaire». Pour eux, devant le «pillage intolérable des ressources du pays, la gabegie et les malversations financières, la vigilance des citoyennes et citoyens progressistes ne peut être divertie, ni par un simulacre de dialogue, encore moins par une proposition aussi saugrenue, liberticide et antidémocratique que l’établissement d’un statut spécial pour Dakar».
Sur la situation économique, la Ld-Debout constate que «le Président Macky Sall et ses alliés exécutent, de manière atroce, un nouveau plan d’ajustement structurel qu’ils refusent d’assumer devant l’opinion nationale ; un plan d’ajustement qui étouffe et écrase les populations, en ville tout comme en campagne, sans lueur d’espoir d’un avenir meilleur». Et la mauvaise gestion de la campagne arachidière, la hausse des prix du carburant et de l’électricité et ses conséquences sur la flambée des prix des denrées de base, ainsi que «l’élargissement» des inégalités et des clivages territoriaux, constituent les ingrédients d’une «situation sociale hautement préoccupante» qu’il convient de prendre en considération et avec «la plus grande responsabilité pour éviter à notre pays un tournant regrettable».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here