PARTAGER

La complicité est frappante, la proximité remarquable. En pouvait-il être autrement ?
C’est une lapalissade que de le dire. Thierno Bachir voue un attachement particulièrement affectif aux talibés que le commun des mortels appelle «ndongodaara». Ces enfants que nous croisons matin et soir dans les rues de Dakar sont au cœur des actions de Thierno Cheikh Oumar Bachir, lui- même un pur produit des daaras.
Dans un passé récent, les autorités étatiques ont pourtant pris la mesure d’interdire la mendicité des enfants. La mesure est salutaire. Mais le problème persiste. Qui d’autre mieux que «l’homme de daaras», issu de l’école coranique, connaît les problèmes des daaras et des talibés ? Le Bienfaiteur de la famille oumarienne l’a bien compris. Il s’est attaqué à ce fléau depuis toujours. Ses proches qui le côtoient savent qu’il porte un regard particulier aux talibés. Il lui arrive régulièrement de les accueillir chez lui, partager avec eux un copieux déjeuner. Plus que ça, des dons en habits neufs leur sont faits et des consultations gratuites sont organisées pour prendre en charge les problèmes sanitaires. Thierno a choisi son camp, celui de l’action. Mais il a su qu’entre la pensée et l’action, il y a bien souvent la passion. Thierno Cheikh Oumar est un passionné du social et de la bienfaisance.
Barka BA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here