PARTAGER

L’ouverture politique du Président Macky Sall à certaines forces de l’opposition s’explique par son «sens élevé de l’Etat» et son «pragmatisme». C’est la lecture du Secrétariat exécutif national (Sen) de l’Alliance pour la République (Apr) qui voit d’ailleurs dans le gouvernement du 1er novembre 2020, une «consolidation de la Coalition Benno bokk yaakaar avec l’entrée de membres de la Coalition Idy2019, du Président Idrissa Seck, arrivé 2ème à l’issue de l’élection présidentielle de février 2019, et celle de Oumar Sarr, ex-coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds)». Mais aussi, souligne cette instance du parti au pouvoir, «cette ouverture est en parfaite cohérence avec la dynamique des consensus issus du Dialogue national élargi et inclusif et la vision du Président Sall, d’un Sénégal ouvert, où tous les dignes fils du pays ont un rôle à jouer dans notre projet d’émergence». Les camarades de Macky Sall sont convaincus que cet élargissement du gouvernement permettra la «prise en charge optimale» des orientations, enjeux et défis liés au développement du pays. C’est le cas du Programme d’actions prioritaires ajusté et accéléré (Pap2A). Le Sen de l’Apr se réjouit également du «rajeunissement significatif» de l’équipe gouvernementale qui illustre la «forte volonté» du Président Sall de «valoriser de façon optimale, le capital humain que constitue la jeunesse du Sénégal, dont l’insertion socio-professionnelle et l’emploi restent pour lui, des priorités fondamentales».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here