PARTAGER

Les Lions du Sénégal font leurs premiers pas dans ce Mondial russe cet après-midi (15h Gmt) au Spartak Arena de Moscou face à la Pologne dans le Groupe H. Un match important pour le sélectionneur Aliou Cissé qui compte sur son trident offensif : Sadio Mané-Ismaïla Sarr-Mbaye Niang pour percer la défense adverse.

Pape Alioune Ndiaye et Mbaye Niang avaient donné le ton en insistant sur l’importance du premier match dans un tournoi comme la Coupe du monde. «Le premier match est important. Ce sera un véritable match de Coupe du monde. Nous travaillons sereinement, tout en espérant une victoire et nous travaillons dans ce sens», avait souligné le milieu de Stoke City. Avant que son coéquipier de l’attaque n’abonde dans le même sens : «Le match contre la Pologne n’est pas déterminant. Il ne sert à rien de le gagner pour perdre les deux derniers matchs.»
Justement Mbaye Niang, qui pète la forme en ce moment, devrait être l’une des principales armes de l’attaque sénégalaise. Très remuant lors des dernières sorties des Lions, l’attaquant de Torino devrait être associé à Ismaïla Sarr. Sadio Mané devant compléter le trident offensif qui fera face à la défense polonaise dont certains considèrent comme le point faible de l’équipe.
Contre la Croatie (1-2) et la Corée du Sud (2-0), Aliou Cissé avait opté pour un dispositif de 4-2-3-1, avec au niveau de l’animation offensive Sadio Mané placé derrière les trois attaquants : Mbaye Niang, Diafra Sakho et Ismaïla Sarr. Un système assez osé offensivement et qui avait donné quelques satisfactions au niveau du contenu. Mais qui n’avait pas donné certaines assurances au niveau du replacement en cas de perte du ballon et où seuls les deux milieux défensifs se démenaient au niveau de la récupération.
Conscient de cet impair, Aliou Cissé devrait éliminer un attaquant au profit d’un milieu. Une manière de mieux équilibrer ses lignes. Justement l’entrejeu des Lions est souvent marqué par la dominance du duo Cheikhou Kouyaté-Gana Guèye. Mais avec la «menace» Alfred Ndiaye, très présent et titularisé lors des derniers matchs amicaux, bonjour la concurrence ! A moins que le coach ne les associe ensemble. Ce qui pourrait influer sur le rendement offensif de l’équipe. Aliou a sûrement sa petite idée là-dessus.

Légère avance de Khadim Ndiaye sur Abdoulaye Diallo
En défense, pas de gros chamboulements avec le «maître des lieux», Kalidou Koulibaly qui devrait être couplé à Salif Sané préféré à Kara Mbodji assez juste après son opération au genou. Sur les flancs, Lamine Gassama à droite et Youssouf Sabaly à gauche restent fidèles aux postes.
Enfin dans les buts, Khadim Ndiaye et Abdoulaye Diallo sont en ballotage. Une situation sûrement voulue par le sélectionneur, qui les a titularisés respectivement contre la Croatie et la Corée du Sud. Mais côté prestation lors des derniers matchs, le portier du Horoya Fc mène aux points pour avoir été déterminant sur la dernière ligne droite des phases éliminatoires du Mondial. Et comme par hasard Khadim Ndiaye n’a pas encaissé de but contre les Coréens, là où le gardien de Rennes en a pris deux face aux Croates. De petits détails qui pourraient influencer le choix du coach. Dans quelques heures, on saura !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here