PARTAGER
Abdoul Karim Sall, ministre de l’Environnement...

La loi sur le plastique devrait entrer en vigueur ce 20 avril 2020, après sa promulgation par le président de la République Macky Sall le 8 janvier 2020. Hélas le Covid-19 est un frein à son application. Ainsi face à cette situation, les autorités, notamment le ministère de l’Environ­nement et du développement durable, ont jugé opportun d’assouplir l’application de certaines dispositions de la loi qui ont un fort impact économique et social. Parmi ces mesures, il faut noter l’interdiction de la production et de la vente d’eau en sachet. «Il a été convenu, après étude et concertation, que les unités régulièrement autorisées par le ministère en charge du Commerce seront recensées et accompagnées pour éviter que l’entrée en vigueur de la loi ne mette un terme à leurs activités. Plus précisément, ces unités pourront exceptionnellement continuer leurs productions jusqu’à la fin de cette pandémie du Covid-19», informe le ministre de l’Environnement, Abdou Karim Sall.
Dans sa déclaration à la suite du point du jour tenu le 18 avril par le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, son collègue Abdou K. Sall a apporté d’autres précisions sur l’application de ladite loi. Selon lui, le ministère de l’Environ­nement va travailler en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés pour trouver les voies et moyens de réduire l’incidence sur l’environnement des sachets d’eau sur toute l’étendue du territoire national. Par ailleurs, il annonce qu’il a demandé un renforcement de la surveillance de la qualité de l’air et une diffusion quotidienne de l’indice de la qualité de l’air pour permettre aux populations de se prémunir contre les risques d’exposition à la pollution atmosphérique, source d’infection respiratoire aiguë.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here