PARTAGER

L’Etat, conformément à Loi de finance initiale (Lfi) 2017, a appliqué à compter du 2 janvier, une nouvelle taxe de 3 francs Cfa sur le prix du Kg de ciment. Ce qui se traduirait  par une hausse de 3 mille francs Cfa sur la tonne de ciment.

Dans la Loi de finance initiale (Lfi) 2017 adoptée par l’As­semblée nationale, l’Etat avait décidé d’appliquer une nouvelle taxe de 3 francs Cfa sur le prix du Kg de ciment. Cette mesure est entrée en vigueur depuis le 2 janvier 2017. Et elle concerne toutes les trois cimenteries du Sénégal, notamment la Sococim les Ci­ments du Sahel et Dangote cement Senegal. Sur le prix de la tonne de ciment, explique Ou­mar Diallo, chef du service de commerce de Dakar à la Rfm, cette taxe fiscale est estimée à 3 mille francs Cfa. «Certainement, les vendeurs l’ont répercutée sur les prix. Ce qui se traduit par une hausse de 3 mille francs sur la tonne de ciment», précise le fonctionnaire du ministère du Com­merce. Il ajoute que le prix du ciment n’est pas homologué, la vente est libre.  Il appartient ainsi, aux vendeurs d’ajuster les prix en fonction de la nouvelle taxe.
Une mesure qui n’a pas laissé l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen) indifférente. Interpellé par la Rfm, l’organisation consumériste a indiqué que les cimenteries vont profiter de la situation. Raison pour laquelle, elle demande au gouvernement de protéger les consommateurs. Cela, en allant vers une homologation des prix du ciment.
Pour rappel, cette nouvelle taxe sur le prix du ciment s’inscrit dans le cadre de la réduction des pertes de recettes pour l’Etat. A l’instar du ciment une taxe de 40 francs Cfa devrait être appliquée sur le Kg d’arachide destinée à l’exportation.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here