PARTAGER

Où en êtes-vous avec le processus d’implantation du Rcd dans le département et à travers le pays ?
Nous avons, la semaine passée, fait une tournée politique dans toutes les localités du département de Vélingara. Nous avons été reçus tour à tour à Saré Bourang, dans la commune de Kounkané, à Tacoudiala dans la commune de Kandiaye, à Wassadou, à Nianao, à Sinthiang Koundara, à Linkéring, à Médina Pakane dans la commune de Médina Gounass. Mais nous avons aussi fait des visites de proximité dans la cité de Médina Gounass. Il s’agissait d’une tournée d’animation du parti, mais aussi d’information et de sensibilisation sur ses objectifs et ses missions. Nous avons remarqué que le Rcd est le dernier né des partis politiques, mais qui est déjà entré dans le cœur des populations du département de Vélingara. Cela est très rassurant et très encourageant.

Quelle est la philosophie de votre parti ?
Le Rcd a pour slogan «Un Sénégal de tous et pour tous». C’est un parti populaire, démocratique et qui donne les mêmes chances à chaque citoyen. Un parti qui prône la solidarité, l’égalité, la fraternité entre les différentes couches sociales. Le volet économique revêt une place centrale dans le projet de société du Rcd, c’est-à-dire «capaciter» les communautés à la base, notamment les femmes qui sont les moteurs du développement. Notre politique économique est centrée sur le développement communautaire, un développement à la base, c’est-à-dire donner les moyens aux populations de générer des revenus à même de les aider à prendre en charge leur vécu quotidien. C’est pourquoi nous avons lancé un programme de développement au bénéfice des femmes d’abord, pris des initiatives pour l’allègement des travaux ménagers en leur permettant de dérouler des activités agricoles, maraîchères, commerciales, etc. Nous finançons ces activités sur fonds propres et avec l’argent collecté des cotisations des membres qui sont soucieux du bien-être des militants. Nous les appuyons en intrants et en matériels de travaux domestiques.

Quels rapports entretenez-vous avec la coalition Benno bokk yaakaar ?
Le Rcd a proclamé son option d’appartenir à la coalition Benno bokk yaakaar et va s’investir pour la réélection du Président Macky Sall en 2019. Nous estimons, en effet, qu’il mérite d’avoir un second mandat. Pour la campagne de 2019, nous allons mettre les moyens du parti pour sa réélection. Nous le soutenons sans condition. Nous n’attendons rien de lui pour cela, encore moins de la coalition Benno bokk yaakaar qui ne nous associe en rien. Nous sommes tout simplement convaincus que Macky Sall mérite d’avoir un 2ème mandat pour dérouler son programme qui est assez intéressant pour l’intérieur du pays. Nous avons le Ppdc, le Pudc, le Puma, les bourses familiales, la Cmu, la Der, des programmes qui font de bonnes choses pour les zones déshéritées du Sénégal. Mais c’est l’occasion de m’inscrire en faux contre ceux qui utilisent les bourses familiales pour barrer la route au Rcd en menaçant mes militants de perdre les leurs. Je rappelle que l’argent qui finance les bourses familiales n’appartient pas au pouvoir, encore moins à l’Apr, c’est de l’argent public issu du budget du Sénégal et les citoyens remplissant les critères arrêtés doivent avoir les mêmes chances d’y accéder. Ceux qui utilisent ce filon n’ont qu’à chercher d’autres armes, d’autres arguments pour convaincre les citoyens au lieu de dire que ceux qui sont au Rcd n’auront pas de bourses. Je pense que c’est un argument fallacieux qu’il faut arrêter. Les bourses sont là pour les Sénégalais, que l’on soit du parti au pouvoir ou de l’opposition.

Quid de la structuration du Rcd ?
Le Rcd a gagné le pari de la massification, mais son talon d’Achille c’est le manque de discipline, d’organisation et de structuration. C’est pourquoi nous avons voulu lancer une vaste opération de recensement de nos militants, mais également sa structuration dans des comités de base qui constituent l’ossature du parti. Et la commune de Vélingara se trouve être notre laboratoire. Dans les mois de juillet et août prochains, nous allons procéder à la mise en place des comités dans cette commune et, progressivement, dans toutes les communes du département et dans le reste du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here